loader

« Les clients sont satisfaits de nos articles »

Cyrille Teukam, promoteur de Caly Wood.

Quelles sont, selon vous, les opportunités d’emplois qu’offre votre secteur d’activités ?

En termes de création d’emplois, les opportunités sont grandes. Celui qui aime pratiquer ce métier, trouve son compte dans la mesure où avec une planche en bois, il peut réaliser plusieurs articles tels que
des meubles, des porte-clés, des pendules, des montres…Les porte-clés sont plus rentables qu’une table en bois. L’avenir se dessine dans les gadgets en bois. 

Quelle est votre source de motivation ?

La motivation de réaliser des blocs-notes avec des couvertures en bois,
de proposer quelque chose de nouveau aux clients, de faire la différence. J’ai cette habitude de vouloir toujours faire des choses de façon exceptionnelle. L’expérience des blocs-notes et porte-clés confectionnés à l’aide du bois m’ont poussé à rendre cette activité rentable. 

Quelle est la particularité de vos objets ? 

Caly c’est la qualité. Toute personne qui sollicite cette entreprise pour une commande rentre satisfaite. En termes de qualité, nous ne lésinons pas sur les moyens.
La qualité, c’est notre maître-mot. Quand un article est mal réalisé, il est à refaire. Nous inventons et nos clients sont satisfaits. Toutefois, nous rencontrons de nombreuses difficultés. Il s’agit entre autres de l’accès au financement, du manque de main d’œuvre qualifiée et du non payement des factures par les entreprises à temps.

Quels sont vos projets à court, moyen et long termes ?

Mon projet, en ce début d’année, est de devenir une société à responsabilité limité (SARL). Plusieurs personnes se présentent pour des investissements. Nous avons pour ambition de grandir, de nous équiper en matériaux. A moyen terme, Caly compte s’installer véritablement sur le territoire national, avoir une succursale ainsi qu’un grand atelier complet. A long terme, nous comptons être présents dans les pays tels que le Rwanda, le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Gabon et devenir un grand groupe africain qui opère dans des domaines divers.

 

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...