loader

Sunu veut redresser Caminsur

Un partenariat est en cours de négociation pour permettre à l’entreprise d’améliorer sa qualité de

L

a Cameroon Insurance

Company (Caminsur) est

au bord de l’asphyxie.

A son actif, plusieurs

insuffisances en matière de

gestion administrative, tech-
nique et financière. D’où son

recours à la compagnie Sunu

Assurances pour l’aider à sortir

la tête de l’eau. En effet, les

responsables de la Caminsur

ont entrepris des négociations

devant aboutir à la signature

d’un partenariat stratégique

avec le Groupe Sunu. L’annonce

est de la direction générale

de la Caminsur. La démarche

devrait permettre à la Caminsur

d’offrir à ses partenaires des

services arrimés aux standards

internationaux, ainsi qu’à ren-
forcer ses atouts et améliorer

la qualité du service offert à sa

clientèle. En prenant appui sur

la solidité financière du Groupe

Sunu, ce partenariat devrait

aider la Caminsur à être plus

liquide, de même qu’il devrait

lui permettre d’être plus pré-

sente, tant au niveau national

qu’international.

En ce moment, la Caminsur,

spécialisée depuis 25 ans dans

les assurances dommages,

traverse quelques difficultés

et risque même d’être placée

sous administration provisoire.

Pour remonter la pente, la

compagnie devra remplir

les conditions exigées par la

Conférence interafricaine des

marchés d’assurances (CIMA)

notamment, rehausser son ca-
pital social à 5 milliards de F. En

2015, la Caminsur a vu rouge.

La commission régionale de

contrôle des assurances de la

CIMA lui a infligé de nombreuses

sanctions. Elle a été mise sous

surveillance permanente de

la Direction nationale des

assurances du ministère des

Finances, avec restriction de

la libre disposition des actifs

au vu des nombreuses insuf-
fisances relevées dans sa ges-
tion administrative, technique

et financière. De même, le

non-paiement rapide des si-
nistres, le non-paiement des

frais de contrôle, sa collabo-
ration avec des intermédiaires

non agréés et le paiement de

commissions à des personnes

non identifiées lui ont valu

d’être épinglée. Par ailleurs,

quelques responsables de la

compagnie d’assurance dont

le PCA et le directeur général

ont été frappés d’un avertis-
sement.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...