loader

BIP 2017 : Baisse de performance dans le Nord

Au 31 décembre 2017, l’exécution physique du budget d’investissement public était en deçà du taux en

En bouclant jeudi dernier le deuxième comité technique régional de suivi participatif de l’exécution physico-financière du budget d’investissement public de l’exercice 2017, le sénateur Bebnone Payoumi, le président dudit comité, a relevé quelques manquements. En effet, au 4e trimestre de l’exercice 2017, le niveau de l’exécution physique des projets a baisé considérablement de 8 points par rapport à celui enregistré à la même période de 2016. Une baisse qui est surtout constatable au niveau des projets à gestion régionale, conséquences des difficultés rencontrées dans le processus de contractualisation de tous les grands projets et de l’insertion des crédits ponctuels reçus dans l’ensemble. Pour une dotation globale de 5 943 340 000F allouée aux 456 projets, le taux de l’exécution physique des projets à gestion régionale au 31 décembre 2017 était de 75,21% et le taux financier de 36,34% contre un taux physique de 96,57% et un taux financier de 77,92% à la même période en 2016, soit une baisse considérable de 21,36%. Pour ce qui est des projets à gestion départementale, le taux physique des projets au 31 décembre 2017 était de 87,67% et celui financier de 68,60% contre un taux physique de 91,72% et un taux financier de 80,27% à la même période en 2016. En additionnant les deux, l’on constate que le taux de l’exécution physique est de 85,27% et le taux financier de 62,37% contre un taux physique de 92,45% et un taux financier de 77,41% à la même période en 2016. Pour comprendre cette baisse drastique, il faut jeter un coup d’œil sur les difficultés rencontrées. Les membres du comité parlent notamment du retard qu’accusent certains adjudicataires pour commencer les travaux après notification des ordres de service. Ils évoquent également le fait que certains maîtres d’ouvrages délégués et Maires ne retournent plus au Minmap une fois les contrats notifiés. Des retards sont également observés dans la remontée des données financières, tout comme des difficultés enregistrées dans l’exécution des forages dans les zones d’accès difficile en période des pluies. A tous ces problèmes, des recommandations ont été faites pour relever le taux d’exécution.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire