loader

Sud : Place à l’élevage moderne

Les éleveurs de la région ont été invités à tirer profit des ressources qui seront débloquées pour a

La cérémonie de lancement du Projet de développement de l’élevage (PRODEL) le 12 janvier dernier, dans la région du Sud, a été l’occasion pour le gouverneur, Félix Nguélé Nguélé, de souligner que les dix régions du pays sont concernées par cette initiative. Il a appelé les éleveurs du Sud, à en tirer profit pour améliorer leurs activités et créer plus d’emplois. D’après le gouverneur, le projet appuiera les principaux systèmes d’élevage qui coexistent à savoir : les systèmes d’élevage pastoraux et agro-pastoraux (bovins, ovins et caprins), l’apiculture et les filières avicoles. Les résultats attendus à court terme étant, entre autres, la réduction de la pauvreté, la création d’emplois et l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Pour mettre le PRODEL sur pied, le gouvernement camerounais a sollicité le concours de la Banque mondiale. Elle a consenti à débloquer une enveloppe de 100 millions de dollars US, soit environ 60 milliards de F. D’après le gouverneur, ces fonds iront essentiellement aux producteurs et pasteurs, aux femmes et aux jeunes affectés par le manque de moyens de production. Dans les détails, quatre composantes sont couvertes par le PRODEL : l’amélioration de l’accès et de la fourniture des services de l’élevage, l’amélioration de la productivité des systèmes de production pastorale, l’accès aux marchés ainsi que l’appui au développement des chaînes de valeur.

Pour sa part, Pierre Soung Meke, conseiller technique N°1, chef de mission du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales a indiqué que le PRODEL s’inscrit dans la vision du gouvernement de développer une agriculture de deuxième génération et de professionnaliser le secteur agricole. Ce projet devra contribuer à renforcer la résilience des éleveurs et des pasteurs face aux changements climatiques, booster la création d’emplois et améliorer les revenus des principaux bénéficiaires à la base.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...