loader

Fokoué : Plus de 250 millions de F pour de l’eau potable

Sur financement de l’Union européenne, un projet a été lancé dans l’arrondissement pour améliorer le

36 mois. C’est le temps qu’il faudra attendre pour disposer d’une eau potable de qualité et en quantité suffisante dans l’arrondissement de Fokoué, département de la Menoua. Le Projet d’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la commune de Fokoué (Aseaf), d’un montant de 392 486 euros, soit un peu plus de 250 millions de F, vient d’être lancé pour ce faire. L’Union européenne apporte 88,28% de ce montant, la commune 10,2% et l’Ong Era-Cameroun partenaire de la commune 1,52%. Ce projet a pour but d’améliorer le cadre de vie et la santé des populations de cet arrondissement de plus de 15 000 âmes. Concrètement, le projet prévoit, explique Sergio Oliete Josa, chef de la section Infrastructures à la délégation de l’Union européenne au Cameroun, la réhabilitation de certaines adductions d’eau, la construction de certains points d’eau et la construction des latrines. 

Mais aussi et surtout, il sera question d’améliorer la gouvernance de l’eau en assurant la pérennisation de l’infrastructure qui sera construite. Aussi l’agence municipale qui sera créée dans le cadre du projet pourra-t-elle s’autofinancer pour fournir un service durable aux populations. Pour le maire de Fokoué, Adrienne Paule Demenou née Zamdjio, l’incidence du projet sur la population est multiple : « On ne saurait parler de développement sans santé. Si on a une eau de bonne qualité, la population est en meilleure santé et si elle est en meilleure santé, elle peut mener des actions de développement ». 

Le maire de Fokoué qui a remporté cette année le prix Pndp du Guichet performance (50 millions de F) annonce que son prochain défi sera la construction de microcentrales hydroélectriques pour renforcer l’éclairage public dans sa commune. Le ministère de l’Eau et de l’Energie a déjà retenu le projet ; les études sont en train d’être bouclées. Suivra la recherche de financements. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...