loader

Passation des marchés en ligne : Les modalités définies

La plateforme « Cameroon On Line E-procurement System » vient d’être créée par décret du Premier min

La signature par le Premier ministre chef du gouvernement, du décret N°2018/0001/PM du 05 janvier 2018 portant création d’une plateforme de dématérialisation dans le cadre des marchés publics et fixant les règles d’utilisation, marque une avancée dans le processus de modernisation de ce secteur. Il s’agit notamment de la réforme portant sur la passation des marchés en ligne. C’est le sens à donner à la création récente de la plateforme de dématérialisation, « Cameroon On Line E-procurement System », en abrégé « COLEPS ». En effet, c’est via ce portail web, hébergé et administré par le ministère des Marchés publics, que les opérations de programmation et passation des marchés publics pourront s’effectuer en ligne.

La plateforme offre aux maitres d’ouvrage et autorités contractantes, la possibilité d’une plus large diffusion des actes et documents relatifs à la passation, à l’exécution et au contrôle de l’exécution des marchés publics. A l’instar des plans de passation, des appels d’offres, des appels à manifestation d’intérêt, des décisions attribuant les marchés, des communiqués rendant publics les résultats des appels d’offres ou encore de la liste des entreprises sanctionnées pour ne citer que ceux-là. 

La commission de passation des marchés publics, via cette plateforme, pourra dépouiller les offres électroniques et arrêter le résultat de la séance d’ouverture des plis. Les candidats et soumissionnaires, quant à eux, pourront déposer leurs offres par voie électronique, compléter leurs dossiers ou rectifier les éventuelles erreurs matérielles. Des banques de données sur les marchés publics et les acteurs seront créées sur la plateforme COLEPS et mises à jour de manière systématique, dans un souci d’efficacité du système d’information sur les marchés publics au Cameroun.

Au plan opérationnel, pour qu’un marché public soit passé en ligne, il doit avoir fait l’objet d’une programmation préalable en ligne. Les plis des soumissionnaires sont automatiquement cryptés avant d’être déposés par voie électronique. Ceux-ci feront l’objet d’un accusé de réception délivré par l’administrateur de la plateforme. L’attribution des marchés publics par voie électronique obéit aux mêmes conditions que celles prévues par le Code des marchés publics. Idem pour la régulation. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...