loader

Sucre

L’offre, toujours abondante

Dans une rétrospective de l’année 2017, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) montre que son indice des prix du sucre s’est établi en moyenne à 227,3 points en fléchissement de 11,2 % par rapport en 2016. Pour l’agence onusienne, cette situation est due à l’augmentation de la production au Brésil, premier producteur mondial et à une reprise de la production en Inde et en Thaïlande. Aussi, l’« Indice FAO des prix des produits alimentaires », publié le 11 janvier dernier table sur d’ « importants excédents » en 2018. Plus précise, l’Organisation internationale du sucre (ISO) prévoit une production de 179,45 millions de tonnes de sucre pour la campagne 2017-2018, en augmentation de 7% par rapport à la précédente campagne. La demande, quant à elle, certes en hausse de 1,7% restera cependant en-deçà de la production, soit 177,35 millions de tonnes.

Sur le marché international, les prix du sucre ont connu une fluctuation. Après un rebond en novembre, ils ont fléchi en décembre dernier en raison des perspectives de production de cette année, relève la FAO. De même, malgré la forte demande de l’industrie de l’éthanol au Brésil, un déficit de l’offre avant la mi-2019 n’est pas envisageable selon l’ISO. Sur le plan local, des politiques d’homologation des prix permettent un équilibre sur le marché interne avec le kilogramme de sucre disponible à 750 F sur la majeure partie des étals.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...