loader

Sucre

L’offre, toujours abondante

Dans une rétrospective de l’année 2017, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) montre que son indice des prix du sucre s’est établi en moyenne à 227,3 points en fléchissement de 11,2 % par rapport en 2016. Pour l’agence onusienne, cette situation est due à l’augmentation de la production au Brésil, premier producteur mondial et à une reprise de la production en Inde et en Thaïlande. Aussi, l’« Indice FAO des prix des produits alimentaires », publié le 11 janvier dernier table sur d’ « importants excédents » en 2018. Plus précise, l’Organisation internationale du sucre (ISO) prévoit une production de 179,45 millions de tonnes de sucre pour la campagne 2017-2018, en augmentation de 7% par rapport à la précédente campagne. La demande, quant à elle, certes en hausse de 1,7% restera cependant en-deçà de la production, soit 177,35 millions de tonnes.

Sur le marché international, les prix du sucre ont connu une fluctuation. Après un rebond en novembre, ils ont fléchi en décembre dernier en raison des perspectives de production de cette année, relève la FAO. De même, malgré la forte demande de l’industrie de l’éthanol au Brésil, un déficit de l’offre avant la mi-2019 n’est pas envisageable selon l’ISO. Sur le plan local, des politiques d’homologation des prix permettent un équilibre sur le marché interne avec le kilogramme de sucre disponible à 750 F sur la majeure partie des étals.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire