loader

Ebolowa 1er : Une enveloppe de 517 millions de F

L’approvisionnement en eau et électricité, la construction de nouvelles salles de classe parmi les p

Il s’agit d’un budget d’austérité, comme l’a précisé le maire Joël Emmanuel Bitoumou, en présence de Rachel Ngazang épouse Akono, préfet du département de la Mvila. Le budget 2018 qui se chiffre à 517 millions de F a connu une légère baisse par rapport à l’enveloppe de 2017. Ce budget a été arrêté lors des travaux de la récente session du conseil municipal qui se sont déroulés dans la grande salle de spectacle du Pôle Artcam/Sud. A cet effet, le maire a exhorté tous les conseillers à plus de solidarité, d’engagement et d’ardeur au travail, pour le bien-être des populations.

L’orientation que donne Joël Emmanuel Bitoumou à ce budget 2018, c’est la poursuite des actions engagées dans des domaines multiples, tels que : l’achèvement des travaux de construction de l’hôtel de ville, l’approvisionnement en eau et en électricité de certaines localités en zone rurale, la construction de nouvelles salles de classe, la réhabilitation des centres de santé existants, la prise en charge pécuniaire de certains personnels de santé et de l’éducation. Il est aussi prévu de mener certaines actions d’accompagnement des populations en agriculture. Le préfet de la Mvila a recommandé à tous les conseillers, une collaboration franche à la hauteur des enjeux qui les interpellent et une approche participative en vue de promouvoir un développement intégrant tous les acteurs.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...