loader

Adamaoua : Priorité aux routes et à l’énergie électrique

L’accent sera mis sur l’amélioration de la mobilité des personnes et des biens.

Pour l’exercice 2018, 498 projets d’investissement public ont été retenus dans la région de l’Adamaoua. Pour une enveloppe globale de plus de 23 milliards de F (23 113 323 000 F) au titre des crédits de paiement. Le département de la Vina bénéficie de la plus grande part (15 997 845 000 F) suivi du Djerem (3 849 429 000 F), du Mayo-Banyo (1 490 710 000 F), du Mbéré (1 054 320 000 F) et du Faro et Déo (721 020 000 F). Quant aux projets phares, il y a entre autres le bitumage de la route Sengbe-Tibati (lot 6), sur un linéaire de 63,6km. Coût de réalisation : trois milliards de F. La construction du pont sur le Mayo Soulabé à Banyo et la réhabilitation de la route Yafounou-Ngaoui vont coûter respectivement 400 et 99 millions de F. Un montant de plus de 481,8 millions de F est dédié aux études en vue de la réhabilitation de la nationale N°1 Ngaoundéré-Dang et Mayo Kema-pont Salo (linéaire de 81km). Pour renforcer l’offre en énergie électrique, 11,5 milliards de F ont été affectés à la construction d’un aménagement hydroélectrique de 75 mégawatts à Warak sur la Bini avec ligne de transport électrique.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...