loader

Communauté urbaine de Bafoussam : Dixiades 2018 et CAN 2019 en ligne de mire

Le budget de 2,8 milliards de F adopté le 22 décembre dernier est consacré à la préparation des gran

Le budget de la Communauté urbaine de Bafoussam pour l’année 2018 s’élève à la somme de 2,8 milliards de F. Comparativement à celui de l’année dernière, il connaît une baisse de 160 millions de F. La priorité sera accordée à l’intensification des travaux d’aménagement de la voirie pour permettre l’accès facile dans les lieux publics et les services sociaux de base tels que les écoles, les hôpitaux, les stades, espaces marchands en prélude aux Dixiades 2018 et à la CAN 2019.  Le délégué du gouvernement, Emmanuel Nzeté, envisage la construction des espaces verts et des monuments, l’aménagement des carrefours, le curage des caniveaux, l’entretien des feux tricolores et des autres ouvrages de la ville. 

Les dépenses de fonctionnement qui s’élèvent à 1 630 000 000 F, constituent le strict nécessaire pour le bon fonctionnement des services et le ratio inférieur à 35%, réservé à la masse salariale conformément à la loi. Le préfet du département de la Mifi, Chaïbou, a invité le délégué du gouvernement et les maires des communes d’arrondissement à collaborer pour l’assainissement de la ville. Ils doivent pour cela, éviter d’attribuer de façon anarchique des permis de bâtir et des autorisations liées à l’occupation de la voie publique.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...