loader

Production de l’or : 255kg rétrocédés à l’Etat en 2017

C’est ce que révèle le rapport d’activités 2017 du CAPAM présenté le 8 janvier dernier lors de la se

Au 29 décembre 2017, le Cadre d’appui et de promotion de l’artisanat minier (CAPAM) a canalisé 16kg d’or fondu. 16 460,69 grammes précisément. La révélation a été faite le 8 janvier dernier par le ministre des Mines, de l’Industrie et de Développement technologique, Ernest Gwaboubou, lors de la session ordinaire du comité de pilotage du CAPAM. La répartition par régions révèle la montée en puissance de l’Est avec 11 330,68g, suivi de l’Adamaoua (2603,90g), du Nord (1653,36g), du Sud (833,39g) et du Centre (39,36g). Par ailleurs, la production d’or enregistrée auprès des sociétés de l’artisanat minier peu mécanisée au 30 novembre 2017 s’élève à 665,5kg. Toutes choses qui ont permis au CAPAM de rétrocéder 255kg d’or (255 008,31g) au ministère des Finances l’année dernière. 

D’après le coordonnateur du CAPAM, Victor Aristide Mimbang, les prévisions intègrent la canalisation d’environ 40kg d’or dans les circuits formels de l’Etat, l’élargissement de l’assiette fiscale de 20% pour la taxe à l’extraction et un meilleur contrôle de la fermeture et de la remise en l’état des sites miniers. « Le CAPAM est là pour assurer la structuration, l’organisation, la formalisation de l’artisanat minier, c’est-à-dire organiser les artisans en des groupes socio-professionnels notamment les coopératives », a-t-il précisé. L’accent sera également mis sur la collecte de la taxe à l’exploitation du sable qui échappe pour le moment au contrôle de l’Etat. « Nous allons structurer les artisans du secteur du sable, contrôler les sociétés qui font dans l’artisanat minier peu mécanisé du sable et contribuer davantage à l’élargissement de l’assiette fiscale à travers un meilleur contrôle de la production pour un bon rendement sur la taxe à l’extraction », justifie Victor Aristide Mimbang.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...