loader

« Les produits locaux auront leur place »

Luc Demez, directeur général de CFAO- Retail Cameroun.

« Notre volonté est

de promouvoir les

produits locaux dans

les galeries de l’hyper-
marché Carrefour, de

les mettre en valeur à

côté d’autres produits

de marque interna-
tionale pour montrer

au public camerou-
nais qu’il s’agit des

produits de qualité. Il

s’agit des produits lo-
caux issus des filières

avicole et agropasto-
rale pour la plupart. Les commerçants locaux ont là, une

opportunité inouïe de se structurer pour mettre à notre

disposition ce qu’il y a de mieux au terroir. Nous allons

aussi contribuer à la lutte contre la vie chère. Nous allons

faire en sorte que des produits de qualité se vendent aux

meilleurs prix, aux prix les plus bas, avec des offres qui

seront orientées vers des gens qui ont moins de moyens.

C’est ainsi que la grande distribution et le commerce de

masse fonctionnent dans le monde entier. Nous travail-
lons avec des marges bénéficiaires qui sont très basses.

Nous voulons distribuer du volume et démocratiser l’ac-
cès à la consommation comme on l’a fait ailleurs. »

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...