loader

« Il faut des produits de qualité »

Claude Nlate Ndongo, fonctionnaire.

« Le groupe français

Carrefour est l’un

des plus grands

réseaux de super-
marchés en Europe

et même au niveau

mondial. Il est

spécialisé dans la

grande distribution.

Son projet de déve-
lopper un réseau de

galeries marchandes

adaptées aux be-
soins des consom-
mateurs camerounais est une très belle initiative, qu’il

faut saluer à juste titre. D’autant plus que le marché

camerounais est pratiquement vierge pour la grande

distribution. Et le défi sera d’autant plus grand pour le

groupe d’apporter à la classe moyenne des produits de

qualité. Nous pensons simplement que c’est un défi à

relever pour ce groupe. Surtout quand on sait que la

classe moyenne porte une extrême attention, non seu-
lement à la qualité, mais surtout aux prix. Si le groupe

Carrefour s’installe en alliant à la qualité des produits

des prix bas, ce ne sera qu’une bonne chose pour les

paniers de nos ménagères. Il faudrait également que

nos produits locaux soient vendus dans leurs surfaces,

afin que chaque Camerounais trouve son compte. »

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...