loader

Dembo, Barndaké : Les budgets ont explosé

Passant du simple au triple, les budgets de ces deux communes de la région du Nord seront consacrés

Le budget de la commune de Dembo, localité située à une soixantaine de Km de Garoua, vient de franchir le cap d’un milliard de F. Il est passé de 340 millions de F en 2017 à 1, 028 milliard de F en 2018. Une augmentation de l’ordre de 688 millions de F, faisant de cette commune l’une des premières à avoir progressé de la 4e catégorie pour la 2e catégorie. Un dynamisme qui est à mettre à l’actif du jeune maire Hayatou, le tout premier chef de l’exécutif municipal depuis son arrivée à la tête de la commune de Dembo en 2014. Le tout premier budget voté par l’édile et ses conseillers municipaux s’élevait à 85 millions de F. 

En effet, cette commune s’appuie essentiellement sur l’apport des partenaires au développement, à l’instar du Programme national de développement participatif (PNDP) et du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (FEICOM), dont la quote-part représente plus de 668 millions de F dans le budget de 2018. Le maire rassure d’ailleurs que ces financements sont des acquis, étant donné que les conventions y afférentes ont déjà été signées. Concernant la répartition de l’enveloppe budgétaire de Dembo, plus de 80 % sont alloués aux investissements, notamment les investissements sociaux. Il s’agit entre autres des projets d’adduction d’eau potable, d’éducation, de santé, d’électrification rurale, les routes. Le fonctionnement dispose de moins de 20% dans ce budget. 

S’agissant de la commune de Barndaké, dans le département de la Bénoué, son budget est passé de 320 millions de F en 2017 à 537,5 millions de F en 2018. Une augmentation considérable qui classe désormais cette commune dans la 3e catégorie. Tout comme à Dembo, le maire de la commune de Barndaké, Ahmadou Aboubakar, rassure de ce que le gros lot a été alloué aux investissements sociaux. La construction des salles de classes, la fabrication des tables-bancs, la création des points d’eau, la réhabilitation des routes, entre autres. Cette commune située dans l’arrondissement du Mayo-Hourna vient de décrocher le premier prix de la 4e catégorie du concours du guichet de performance, organisé par le PNDP.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...