loader

Cacao info : L’info sur le cacao en un clic

La plateforme numérique lancée en janvier dernier contient une mine d’informations utiles aux cacaoc

En septembre dernier, la plateforme d’informations en ligne Cacao Info est nominée par l’Organisation des Nations unies, dans le cadre du prix du Sommet mondial des Nations unies (World Summit Awards) sélectionnant les innovations numériques à fort impact social dans près de 180 pays dans le monde. La plateforme est désignée comme étant la meilleure solution numérique digitale dans la catégorie
« Mobilisation gouvernementale et engagement citoyen ». Même si l’aventure n’a pas été concluante, le promoteur, Benjamin Ombe Besala (27 ans), y voit déjà un signe d’encouragement.

L’aventure débute en 2014, lorsque le promoteur soutient ses travaux de fin de formation en journalisme à l’Ecole supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC). Sa réalisation professionnelle porte sur un site web dédié au cacao et dénommé Cacao Info. 

Ambitieux, le journaliste décide de passer de la théorie à la pratique. Pendant deux ans, il mature son projet, aidé par son enseignant de cyberjournalisme. Cacao Info est officiellement lancé en janvier dernier grâce aux fonds propres du promoteur. Cacao Info est une plateforme web bilingue (français et anglais) spécialisée et dédiée aux acteurs de la filière cacao au Cameroun et en Afrique. « La filière cacao nourrit indirectement près de deux millions de Camerounais et contribue à hauteur de 3% du PIB national. Notre ambition est de diffuser des informations utiles à une bonne prise de décision par les opérateurs et les acteurs ciblés », précise Benjamin Ombe Bessala. Les cibles sont les cacaoculteurs qui sollicitent des aides, notamment les intrants agricoles, les exportateurs qui recherchent des partenaires locaux et internationaux pour écouler leur produit et les industries de transformation recherchant des fournisseurs locaux. 

Le site est animé par cinq personnes travaillant de manière indépendante. A savoir : un journaliste-infographe, une journaliste-webmaster, un journaliste Community Manager, un développeur web et un linguiste-traducteur. Les services du site sont gratuits et rencontrent une adhésion populaire. Au 21 novembre dernier, le promoteur revendiquait déjà 10 000 utilisateurs actifs par mois, soit une moyenne de 300 visiteurs par jour. « 37% de nos lecteurs viennent du Cameroun, 33% de la Côte d’Ivoire, 7 % de la France, 3,8 % de l’Allemagne. Le reste est disséminé entre les Etats-Unis, le Tchad, le Gabon et le Ghana», se réjouit Benjamin Ombe Bessala. Toutefois, son modèle économique basé sur la publicité, bat encore de l’aile. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...