loader

Produits pétroliers : Comprendre la régulation des prix

L’objectif de la régulation est de contenir les effets négatifs de la hausse des cours internationau

La principale mission de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH) est de réguler les prix des hydrocarbures sur toute l’étendue du territoire national. Cette régulation se fait à travers la prise en charge partielle ou totale des augmentations des prix desdits produits, dans la mesure des disponibilités financières de cet établissement public. L’objectif de la régulation étant de contenir les effets négatifs de la hausse des cours internationaux. Il est aussi question de veiller à l’approvisionnement régulier des centres de distribution, afin de favoriser une consommation de proximité grâce à l’harmonisation des prix entre les dépôts. 

Pour les produits pétroliers de grande consommation tels que le pétrole lampant et le gaz domestique, des soutiens non négligeables sont consentis sur les prix, apprend-on sur le site web de la CSPH. La CSPH assure également l’arbitrage nécessaire au maintien d’une saine concurrence entre les opérateurs du secteur. La protection des consommateurs, autre missions qu’elle assure, se fait à travers deux mécanismes que sont la stabilisation et la péréquation. La péréquation étant un outil qui permet de mesurer et de corriger les inégalités. L’entreprise intervient par ailleurs dans d’autres secteurs d’activité à travers de prise de participations dans diverses sociétés. 

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...