loader

Café

L’estimation de production revue à la hausse en 2018

Le 13 décembre dernier, le cours de l’arabica est remonté pour la première fois en huit sessions consécutives. Rien ne laissait présager cette hausse puisque la veille, les cours se situaient à leur niveau le plus bas depuis plus de cinq mois. Ainsi, la livre d’arabica a-t-elle terminé sur le marché de New York à 1,2 dollars (667 Fcfa), mais la tonne de robusta a clôturé à 1740 dollars (967 000 Fcfa) contre 1750 dollars (973 000 F), il y a une semaine. Pour l’instant, les prix des deux cafés sont sous pression dans l’attente de bonnes récoltes chez leurs plus grands producteurs que sont le Vietnam pour le robusta et le Brésil pour l’arabica. Le département américain de l’agriculture (USDA) a révisé à la hausse la récolte caféière du Vietnam pour 2017/2018 à 29,9 Ms contre 28,6 Ms estimé précédemment. Au Cameroun, l’Union centrale des sociétés coopératives agricoles de l’Ouest (Uccao) subit une demande pressante de l’international pour son café plusieurs fois primé à l’extérieur. Un plan d’urgence a été lancé pour redynamiser la filière dont la production commercialisée a baissé de 27% lors de la campagne caféière 2014/2015 pour se situer à 23 865 tonnes.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire