loader

Activité économique : La croissance reprend au deuxième trimestre 2017

Dans ses Comptes nationaux trimestriels, l’INS rapporte un taux de 4,4% par rapport à la même périod

Les statistiques sur le comportement de l’activité économique au cours du deuxième trimestre de l’année en cours sont disponibles. Cette période a été marquée par une reprise de la croissance à 4,4% selon l’Institut national de la statistique (INS) en comparaison au deuxième trimestre de 2016. Ce qu’on note également, c’est que les chiffres de la croissance du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre de cette année ont été revues à la hausse. Au lieu de 1,1% comme précédemment publiés,la croissance a été corrigée par l’INS à 1,5% sur la base de données récentes.     

Globalement, la bonne nouvelle vient du secteur secondaire qui renaît en quelque sorte. En effet, après la récession observée depuis le troisième trimestre 2016, ce secteur renoue avec la croissance et affiche 0,7% au terme du deuxième trimestre 2017. Un retournement qu’on doit à l’embellie dans les industries manufacturières, les industries de textile et  la fabrication des produits métallurgiques de base. La reprise de la production de la Sonara, après l’arrêt temporaire au premier trimestre en liaison avec le projet de modernisation de la raffinerie, a également contribué à cette bonne performance.

Autre fait remarquable, la contribution des industries agro-alimentaires à hauteur de 0,5 point à la croissance du PIB, en particulier la transformation du cacao, les fabrications des huiles brutes et raffinées et la fabrication des produits à base de céréales. La mise en service du barrage de Lom Pangar a occasionné une hausse de 6,7% des activités de production et de distribution d’électricité. Dans le domaine de l’eau, l’assainissement et le traitement des déchets, c’est aussi une progression de 1,6% qui est enregistrée par rapport à la même période en 2016. Idem dans les BTP (+3,2%) en raison de l’augmentation des mises à la consommation de ciment pour pallier la baisse des importations de bitume. Seul ombre au tableau, la branche « extraction de pétrole brute » dont la valeur ajoutée chute de 16,2% au deuxième trimestre 2017 contre 3,9% à la même période en 2016. 

Dans le secteur tertiaire, il y a aussi eu évolution de 5,3%. Quasiment toutes les branches ont contribué à cette performance. Le cas des services financiers avec l’augmentation des crédits à l’économie entre autres.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire