loader

Ngaoundéré déjà parée

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les autorités locales s’organisent pour offrir aux population

Depuis quelques semaines, le chef-lieu de la région de l’Adamaoua est entré de plain-pied dans la mouvance des fêtes de fin d’année. Aux festivals se succèdent les foires. Lundi dernier, la « Caverne de Noël », un évènement à caractère ludique a pris ses quartiers en plein centre-ville au lieu-dit
« Place du Ngondo ». La traditionnelle fête des Sawas qui vient d’être célébrée à Ngaoundéré pendant un mois a inauguré le cycle des festivités. Quand elles n’émanent pas des communautés, les différentes initiatives visant à procurer un peu de joie aux populations sont l’œuvre des particuliers. La plupart d’entre elles bénéficient néanmoins d’un accompagnement de la Communauté urbaine de Ngaoundéré qui n’a pas encore à proprement parler lancer une opération destinée exclusivement aux fêtes de fin d’année. 

La ville intensifie les travaux de finition des boukarous au Bois de Mardock, jardin zoologique qui est devenu le point de convergence des citadins lors des fêtes.  Des agents s’activent tous les jours à la tâche pour conserver l’éclat du parc attractif qui accueille une centaine de personnes au quotidien. Pendant la période des fêtes, le nombre des visiteurs augmente de façon exponentielle. La Communauté urbaine de Ngaoundéré envisage l’embellissement des carrefours de la ville avec jeux de lumière. Le délégué du gouvernement, Hamadou Dawa que nous avons rencontré, est mobilisé avec son équipe pour offrir aux populations des espaces de divertissement confortables pendant cette période. Mais les budgets dédiés à cette campagne ne sont pas encore connus. Aucun chiffre n’est avancé. La tension de trésorerie freine les initiatives. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...