Garoua : Des coquetteries pour 70 millions

L’embellissement et l’illumination de la ville sont les principaux investissements de cette fin d’an

Décors, festivités, jeux de lumière, cadres ludiques pour les tout-petits, espaces verts… en ces fins d’années, la ville de Garoua affiche la couleur. Les principales artères de la ville connaissent une métamorphose qui a vite planté l’ambiance de fête. Et si pour l’instant, la ville n’a pas prévu l’organisation de foires, les investissements consacrés à l’embellissement ont été accrus, pour atteindre 70 millions de F cette année. Grâce à une politique agressive de mobilisation des fonds, mise sur pied par la communauté urbaine au cours de l’exercice budgétaire en cours, la presque totalité des projets entrepris par cette collectivité décentralisée ont pu être réalisés. 

Outre les travaux d’embellissement de la ville, de nombreux autres grands projets sont envisagés. Il en est ainsi de l’éclairage public, de la réhabilitation de la voirie urbaine et des différents axes routiers, des assainissements, entre autres. Sont également inscrits dans le cahier de charges de ce budget, le réaménagement des espaces verts et des squares, de certains axes par des peintures et des guirlandes, des jeux de lumières,  rebouchage des caniveaux  pour donner à la ville un cachet spécial à l’occasion des fêtes de fin d’année. Toutes les activités sont impliquées pour donner une cohérence aux fêtes de fin d’année. Pour le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Garoua, Ahmadou Elhadj Bouba, ces investissements donnent à la ville une meilleure visibilité et une meilleure attractivité ; ces situations induisent l’attrait de la ville par des nouveaux investisseurs.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Du marché de l’emploi au Cameroun, on a souvent coutume de dire qu’il est caractérisé par un taux de chômage plus ou moins considérable. A l’observation, on a cependant noté ces dernières années des progrès, avec de la part du gouvernement, une ferme volonté de résorber le problème du chômage des jeunes et de prendre à bras le corps cette question, inscrite au cœur même de la stratégie du développement économique de la Nation. Un certain nombre de politiques, programmes et actions ont été mis en œuvre à cet effet. 25 ...


The Livestock Development Project (PRODEL) and some financial institutions (11 micro finance establishments and two commercial banks) have taken engagements to take livestock development to a higher level in the country. PRODEL, a World Bank sponsored project to the tune of 100 million USD (circa FCFA 60 billion) is set to improve productivity of livestock and agro-pastoral production systems, processing and commercialisation of the products. The project, ‘Cameroon Business Today’ learnt, targets some 120,000 households consisting of pastoralists, producers’ organizations and their families, private small and medium-sized enterprises, those involve in livestock value cha...


Le Cameroun recourt de plus en plus à l’émiss...