loader

Garoua : Des coquetteries pour 70 millions

L’embellissement et l’illumination de la ville sont les principaux investissements de cette fin d’an

Décors, festivités, jeux de lumière, cadres ludiques pour les tout-petits, espaces verts… en ces fins d’années, la ville de Garoua affiche la couleur. Les principales artères de la ville connaissent une métamorphose qui a vite planté l’ambiance de fête. Et si pour l’instant, la ville n’a pas prévu l’organisation de foires, les investissements consacrés à l’embellissement ont été accrus, pour atteindre 70 millions de F cette année. Grâce à une politique agressive de mobilisation des fonds, mise sur pied par la communauté urbaine au cours de l’exercice budgétaire en cours, la presque totalité des projets entrepris par cette collectivité décentralisée ont pu être réalisés. 

Outre les travaux d’embellissement de la ville, de nombreux autres grands projets sont envisagés. Il en est ainsi de l’éclairage public, de la réhabilitation de la voirie urbaine et des différents axes routiers, des assainissements, entre autres. Sont également inscrits dans le cahier de charges de ce budget, le réaménagement des espaces verts et des squares, de certains axes par des peintures et des guirlandes, des jeux de lumières,  rebouchage des caniveaux  pour donner à la ville un cachet spécial à l’occasion des fêtes de fin d’année. Toutes les activités sont impliquées pour donner une cohérence aux fêtes de fin d’année. Pour le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Garoua, Ahmadou Elhadj Bouba, ces investissements donnent à la ville une meilleure visibilité et une meilleure attractivité ; ces situations induisent l’attrait de la ville par des nouveaux investisseurs.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Une nouvelle matière à base d’élastomères issus du bois sera progressivement introduite dans la composition des pneus de la marque Michelin. Par cette démarche, le manufacturier français souhaite passer à 80 % de contenus durables dans ses nouveaux pneus d’ici 2048. Avec 30 % de matériaux recyclés, dont 50 % de matériaux « biosourcés » et 20 % de matériaux issus de l’industrie pétrochimique. Ce projet repose sur l’utilisation des copeaux de bois issus des déchets de l’industrie du bois. Le pneumaticien français n&rs...


Composed of nearly 50 per cent healthy fats and 30 per cent protein, Egusi is a great dietary supplement that can be a staple in a vegetarian diet. Rich in protein, fat, and vitamins, its benefits can be combined as follows; maintain healthy teeth, maintain healthy bone, helps in smooth digestion, prevents diarrhea and a host of others. In Yaounde like in most parts of the country egusi is an expensive commodity. A measuring glass in Yaounde is sold at FCFA 500. This quantity which usually sells at FCFA 300 cannot be gotten below FCFA 500 at this season. Vendors do not deliberate on its prices as could be done with other commodities.

...


The starchy tuberous root crop once very common, now almost disappearing due to the abusive and unsustainable use of chemicals is not as affordable as before in markets within Yaounde as recounted by buyers. The minimum amount for cocoyam is FCFA 1.000 in the Acacias market which is quite expensive for some house wives. Traders noted the food item is so scarce that even sellers find it hard to locate farmers who can sell in wholesale. A basin of cocoyam ranges from FCFA 10.000 and above. This commodity is used in cooking dishes like ekwang, kwacoco and could also serve as complement to other dishes.

...