loader

Bertoua : Une enveloppe de plus de 20 millions

Elle est consacrée au pavoisement des principales rues et à l’organisation de certaines festivités.

Le maire de Bertoua 1er affirme qu’un budget de 4 à 5 millions de F est affecté pour les fêtes de fin d’année par sa commune. Me Oliver Cromwell Bembell D’Ipack détaille que ce budget est réparti en deux volets. Le premier, estimé à un million de F est dévolu à l’appui du partenaire qui organise la foire gastronomique et d’exposition vers la fin de l’année. C’est au complexe sportif de Tigazza que cet évènement se tient généralement. Et ce premier volet du budget inclut les appuis administratif, logistique et autres facilités pour une foire réussie. Le deuxième volet du budget est consacré à l’entretien routier. Cet entretien routier est supporté à 60% par la commune et 40% par son partenaire. « Nous prévoyons entre 3,5 et 4 millions de F pour cela», confie le premier magistrat municipal de Bertoua 1er. Et ceci, depuis 2015. L’édition de 2017 prévoit le même budget, de près de cinq millions de F.

La communauté urbaine de Bertoua (CUB) a aussi mis le paquet cette année, en organisant la première édition de la foire « Bertoua City Sun ». Celle-ci a débuté le 06 décembre dernier et court jusqu’au 1er janvier 2018. Au programme, exposition, concerts live, manèges, défilés de mode et élection miss. Ousmanou Kassimou, le directeur des affaires financières et économiques de la CUB indique qu’un montant est supporté par la CUB. Du côté des partenaires, l’on évoque un budget prévisionnel de 17 millions de F. La CUB se charge aussi de décorer la ville.

« Nous voulons que nos populations passent ces moments dans la joie », explique le maire de Bertoua 1er.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...