loader

Kribi : La cité balnéaire plus coquette

Avec le concours de partenaires, la Communauté urbaine s’attèle à offrir aux habitants des moments i

Kribi, la cité balnéaire, depuis quelques jours, danse aux rythmes des musiques de fêtes de fin d’année. La ville touristique, pendant un mois, brillera alors de mille feux. Le maître d’œuvre de ce grand spectacle de sons, de lumières et de couleurs n’est autre que la Communauté urbaine de Kribi (CUK). Selon nos sources, il n’existe pas un budget spécial pour les fêtes de fin d’année. Néanmoins, la structure, en collaboration avec quelques-uns de ses partenaires, s’attèle à ce que les populations de Kribi passent des moments inoubliables pendant cette période. Ainsi, un manège vient de voir le jour à la plage de Ngoyè. « Nous sommes ici pour l’épanouissement des enfants », fait savoir le promoteur de cet espace de jeux qui précise que le but n’est pas de se remplir les poches. « C’est notre première expérience à Kribi ». Mais, vu l’affluence sur le site, l’on imagine que le business se porte bien. Il faut débourser 1000 F pour un tour de jeu. L’espace est ouvert entre 16 h et 21 h. 

Le délégué du gouvernement et ses collaborateurs n’ont pas seulement pensé aux tout-petits. Des espaces, illuminés par des guirlandes, ont aussi été aménagés dans la ville. On ne donne aucun franc pour savourer le bon vent venant de la mer. Ici, les romantiques d’une saison y trouvent leurs comptes. Aux chutes de la Lobé, les dispositions sont prises. A la table d’une terrasse ombragée, l’on pourra savourer les spécialités gastronomiques locales qui sont essentiellement faites à base de crustacés et poisson. Les prix, dit-on, seront à la portée de tous. « Il y aura des plats de 5000 F », déclare une tenancière. Pour des enfants, et même des adultes, des promenades en mer sont au menu. Un promoteur d’un hôtel annonce des réveillons les 24 et 31 décembre 2017. Les soirées, d’après ses dires, seront animées par un artiste français des années 70. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...