loader

Chine : Un champ pétrolifère découvert au Xinjiang

D’une capacité de 1,24 milliard de tonnes de pétrole, le gisement suscite des prévisions meilleures

PetroChina, géant du pétrole chinois a annoncé la découverte d’un champ pétrolifère avec une réserve estimée à plus d’un milliard de tonnes dans le bassin de Junggar, relève l’agence Chine nouvelle. Ce gisement découvert dans la région autonome de Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, posséderait des réserves estimées à 1,24 milliard de tonnes de pétrole, dont 520 millions ont été confirmées. En effet, à en croire, les prévisions du gouvernement chinois, cette découverte est à mettre à l’actif des « réserves de sécurité ». Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la consommation actuelle de pétrole dans le monde est d’environ 96 millions de barils par jour et devrait dépasser le seuil symbolique de 100 millions de barils par jour en 2019. En théorie, la nouvelle réserve chinoise de 1,24 milliard de tonnes pourrait donc satisfaire près de 100 jours de consommation. Le géant pétrolier PetroChina n’est pas « surpris par cette découverte opportune ». De l’avis de Tang Yong, géologue de PetroChina, « la zone dispose de conditions naturelles permettant la découverte d’une autre réserve d’un milliard de tonnes ». 

Il y a deux ans en effet, une nouvelle capacité de production de 1,38 million de tonnes a été exploitée dans ladite zone. Pour la période allant de 2016 à 2020, les exploitants de l’or noir de PetroChina envisagent une capacité de production de plus de six millions de tonnes supplémentaire. Cette découverte intervient près d’un mois après la localisation du plus important gisement de pétrole depuis 15 ans dans l’est du Mexique. Il est estimé à 1,5 milliard de barils de pétrole brut. En mars 2017, un autre gisement géant de 1,2 milliard de barils (168 millions de tonnes de brut) a été découvert en Alaska. Selon la compagnie pétrolière espagnole Repsol, il s’agit de « la plus grande découverte conventionnelle d’hydrocarbures des 30 dernières années sur le sol américain ». « Malgré des décennies d’alertes et d’espoir, la fin de l’ère du pétrole n’est peut-être pas pour demain » analyse Xiao Ping, géologue chinois.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire