loader

Barrage hydroélectrique Nachtigal : La BAD met à disposition 98 milliards de F

Les fonds ont été approuvés par l’institution financière le 28 novembre dernier à travers son guiche

Les perspectives sont prometteuses pour le projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal amont. Le 28 novembre dernier, le Conseil d’administration du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt senior de 150 millions d’euros, soit environ plus de 98 milliards de F dédié au projet. D’après la BAD, l’approbation s’inscrit dans sa démarche « qui vise à promouvoir les énergies renouvelables, dont la part du portefeuille de génération d’électricité est passée de 14% entre 2007 et 2011 à 70% entre 2012 et 2017 ». Le projet s’inscrit également en droite ligne de la première des priorités opérationnelles de l’institution, les High5, à savoir « Eclairer et électrifier l’Afrique ». « Il contribuera à la vision 2035 du pays qui ambitionne de transformer le pays en une économie industrialisée émergente, en augmentant, notamment, la capacité, l’efficience et la durabilité en matière de production d’énergie. Cette intervention de la Banque répond au besoin impérieux de mettre en place une capacité de production supplémentaire au Cameroun, induisant ainsi un impact majeur sur le développement », indique le communiqué publié par la BAD sur son site web. 

Après l’accord de coopération signé le 6 juin dernier à Yaoundé entre le ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE) Basile Atangana Kouna et le directeur général de Electricité de France (EDF), Jean-Bernard Levy, pour la mise en route du projet, le soutien financier de la BAD rassure sur le début effectif des travaux annoncés pour 2018 par le MINEE. La mise en service opérationnelle sera échelonnée entre 2021 et 2022. Avec Nachtigal amont, il est prévu la production de 420 MW d’énergie électrique. De quoi majorer de 30% la capacité du pays et contribuer à réduire, à long terme, les coûts de production. Le coût global du projet est de 718 milliards de F, dont 60% pour la construction, 20% pour les frais financiers engagés pendant la période de construction et 20% pour les coûts de développement, de maîtrise d’ouvrage et d’assistance à maîtrise d’ouvrage et pour la mise en œuvre des plans sociaux et environnementaux. 

Le projet Nachtigal sur le fleuve Sanaga, région du Centre, a été signé le 8 novembre 2013 entre le gouvernement du Cameroun et trois partenaires financiers : la Société financière internationale, Rio Tinto Alcan (RTA) et EDF International. Mais, en octobre 2014, RTA s’est retiré de l’actionnariat du groupe Alucam. Le projet est développé par la Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) créée en juillet 2016. 

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...