loader

Lutte contre les inondations : Plus de 28 milliards de F alloués en 2018

Ce budget a été voté à l’occasion de la sixième session du comité de pilotage récemment tenue à Maro

28 912 784 024 F, c’est l’enveloppe budgétaire allouée au Projet d’urgence de lutte contre les inondations (PULCI) pour le compte de l’année 2018. Ce budget a été voté au cours de la sixième session du comité de pilotage qui s’est tenue le 22 novembre dernier à Maroua. C’est Albert Sidi, le chef de division des affaires culturelles et sociales qui représentait le gouverneur, président de cette instance qui était empêché. Il avait à ses côtés Laoumaye Merhoe, le coordonnateur national du PULCI. Ces assises ont permi aux membres du comité de pilotage d’arrêter les priorités de 2018 dans le cadre de ces travaux d’urgence prescrits par le chef de l’Etat.  Et au nombre de ces priorités, figurent en bonne place la poursuite de la réhabilitation des ouvrages hydrauliques, la poursuite de la construction des habitations et du recasement des populations déguerpies, la poursuite des travaux de construction des routes ainsi que l’aménagement des périmètres rizicoles. Les membres du comité de pilotage ont saisi cette opportunité pour se féliciter du fait que depuis l’arrêt des pluies, sur le terrain, les travaux avancent sans anicroche, que ce soit au niveau du renforcement des canaux d’irrigation, du curage, du faucardage des chéneaux, ou de la construction des unités d’habitation au profit des déplacés ou même l’aménagement des périmètres rizicoles.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Où en est le Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et les inégalités à l’aube du septennat des grandes opportunités ? La publication par le Fonds monétaire international (FMI) du Rapport pays n°18/256 en octobre dernier tente d’apporter des éléments de réponse aux problèmes de pauvreté et d’inégalités. A la lecture, le document fourmille de données et informations édifiantes. Les experts de l’institution financière internationale font parler les chiffres, mettent en relief des données à travers des...


The Partnership Agreement falls within the frame...


Le coordonnateur national du Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes), Alfred Bela Tomo, vient de publier un communiqué dans lequel il invite les jeunes désireux d’investir dans le secteur agropastoral à être vigilants face à toute forme d’arnaque. Il note la circulation sur les réseaux sociaux d’un document qui appelle ces derniers à s’inscrire jusqu’à la fin du mois de novembre pour bénéficier d’un financement de 300 000 F. Il n’en est rien. Alfred Bela Tomo prie tout jeune évoluant dans un bassin ...