loader

Consommation : Comprendre l’inflation à Bertoua

Le boom démographique et les pluies mal réparties en 2016 peuvent notamment expliquer la hausse de 2

Bertoua est la ville qui a connu le plus fort taux d’inflation sur les neuf premiers mois de l’année 2017, avec un taux de 2%, selon un rapport de l’Institut national de la statistique (INS). Sur place, ce taux ne semble pas surprendre. Par exemple, un régime de plantain qui coûtait 800 F à la mi-2016 est vendu à 2000 F, voire un peu plus aujourd’hui, selon Geneviève N., revendeuse au marché Ndoumbi. C’est le cas pour la majorité des produits vivriers. Idem pour le riz où dans certaines boutiques, le kilogramme se vend à 400, 450F et 500F. Même si pour ce cas, la qualité et la marque sont à prendre en compte. L’huile végétale est un autre indicateur de l’inflation à Bertoua. La bouteille de 1,5 litre vendue aux premiers mois de 2016 à 1500F a connu une hausse de 100 F, depuis quelques mois. Le prix de l’ail donne plus de vertiges aux ménagères.  Au niveau de l’immobilier, l’augmentation des prix est plus perceptible dans la capitale régionale de l’Est. Ici, les prix de location augmentent, quasiment chaque jour. Une chambre simple à 15 000 F, une chambre moderne entre 25 000 et 30 000 F, un studio moderne entre 35 000 et 40 000 F, un appartement à partir de 60 000 F, les villas entre 100 000 et 300 000 F. La Société immobilière du Cameroun (SIC) de son côté, n’offre que 100 logements, dont 67 sont conventionnés et 33 privés. Amadou Talla Tamto, bailleur et propriétaire d’une quinzaine de logements de tous types à Bertoua, avance quatre raisons à cette cherté grandissante. D’abord, les projets structurants en cours dans la région qui draine du monde.  Le nouveau périmètre urbain est de 25 310 ha. Le taux d’accroissement est de 3,9%. Le mètre carré de terrain coûte en moyenne 5 000 F. Ensuite, il y a le passage de la route Ayos-Bonis, depuis 2012, l’afflux important des réfugiés.  Enfin, il faut aussi ajouter le fait que depuis 2015, l’annexe de la Faculté des sciences juridiques de Yaoundé-Soa à Bertoua, a contribué à nourrir la demande. Pour le volet agricole, d’autres raisons sont évoquées : la mauvaise répartition des pluies fin 2016, le mauvais état de la route pour faire venir les denrées des zones de productions.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Une nouvelle matière à base d’élastomères issus du bois sera progressivement introduite dans la composition des pneus de la marque Michelin. Par cette démarche, le manufacturier français souhaite passer à 80 % de contenus durables dans ses nouveaux pneus d’ici 2048. Avec 30 % de matériaux recyclés, dont 50 % de matériaux « biosourcés » et 20 % de matériaux issus de l’industrie pétrochimique. Ce projet repose sur l’utilisation des copeaux de bois issus des déchets de l’industrie du bois. Le pneumaticien français n&rs...


Composed of nearly 50 per cent healthy fats and 30 per cent protein, Egusi is a great dietary supplement that can be a staple in a vegetarian diet. Rich in protein, fat, and vitamins, its benefits can be combined as follows; maintain healthy teeth, maintain healthy bone, helps in smooth digestion, prevents diarrhea and a host of others. In Yaounde like in most parts of the country egusi is an expensive commodity. A measuring glass in Yaounde is sold at FCFA 500. This quantity which usually sells at FCFA 300 cannot be gotten below FCFA 500 at this season. Vendors do not deliberate on its prices as could be done with other commodities.

...


The starchy tuberous root crop once very common, now almost disappearing due to the abusive and unsustainable use of chemicals is not as affordable as before in markets within Yaounde as recounted by buyers. The minimum amount for cocoyam is FCFA 1.000 in the Acacias market which is quite expensive for some house wives. Traders noted the food item is so scarce that even sellers find it hard to locate farmers who can sell in wholesale. A basin of cocoyam ranges from FCFA 10.000 and above. This commodity is used in cooking dishes like ekwang, kwacoco and could also serve as complement to other dishes.

...