loader

Sud : Un centre socio-éducatif en construction à Mebaé

C’est un don des femmes douanières qui ont posé la première pierre de l’édifice dimanche dernier

C’est à un jet de pierre du site ayant abrité le comice agropastoral en 2011, que l’édifice dont la pose de la première pierre a eu lieu dimanche, sortira de terre. Ce don de la Cameroon Customs Women Association (CCWA) en faveur de la jeunesse du Sud, vient en rajouter aux deux forages construits et concédés il y a deux ans, à deux écoles de la ville d’Ebolowa. C’est que, la CCWA qui se positionne comme le bras social de la direction générale des Douanes a inscrit son action dans le développement social. C’est pourquoi cette association intéresse l’ambassade de Chine au Cameroun. Une représentation diplomatique avec laquelle elle entretient de très bonnes relations de coopération depuis sa création le 24 février 2009.  La présence à cette cérémonie de son Excellence Wei Wenhua, ambassadeur de la République populaire de Chine au Cameroun, aux côtés duquel se trouvaient le gouverneur du Sud, Félix Nguélé Nguélé et Minette Libom Li Likeng, présidente fondatrice de la CCWA était donc justifiée. « C’est une histoire d’amour entre la Chine et la CCWA. Après avoir financé la réhabilitation de la direction générale des Douanes, son Excellence Wei Wenhua, nous a cette fois-ci gratifiées d’une enveloppe de 12 millions de F non remboursables, pour le lancement de ce projet », exulte Blanche Yoh, délégué de la zone 2 de la CCWA qui regroupe les régions du Centre, du Sud et de l’Est. Pour le diplomate, la douane fait partie des secteurs dans lesquels son pays et le Cameroun enregistrent de bons points. « Nous avons beaucoup apprécié les réalisations de la CCWA en faveur du peuple camerounais. Je sais qu’une fois inauguré, ce centre jouera un rôle important dans la vie quotidienne des jeunes et des femmes d’Ebolowa en matière d’éducation, de formation et d’information », souligne Wei Wenhua, élevé à la dignité de notable de Mebaé Ndong par sa majesté Emmanuel Beh Atangana. Cet édifice sera bâti sur une superficie de 2094 m2 offerts à la CCWA par la communauté urbaine, son exécution se fera en deux phases et comprend une guérite, un restaurant panoramique, une salle polyvalente, des ateliers de jeux et d’animation et un centre multimédia. Les travaux de la première phase devraient couter un peu plus de 18 millions de F. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Où en est le Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et les inégalités à l’aube du septennat des grandes opportunités ? La publication par le Fonds monétaire international (FMI) du Rapport pays n°18/256 en octobre dernier tente d’apporter des éléments de réponse aux problèmes de pauvreté et d’inégalités. A la lecture, le document fourmille de données et informations édifiantes. Les experts de l’institution financière internationale font parler les chiffres, mettent en relief des données à travers des...


The Partnership Agreement falls within the frame...


Le coordonnateur national du Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes), Alfred Bela Tomo, vient de publier un communiqué dans lequel il invite les jeunes désireux d’investir dans le secteur agropastoral à être vigilants face à toute forme d’arnaque. Il note la circulation sur les réseaux sociaux d’un document qui appelle ces derniers à s’inscrire jusqu’à la fin du mois de novembre pour bénéficier d’un financement de 300 000 F. Il n’en est rien. Alfred Bela Tomo prie tout jeune évoluant dans un bassin ...