loader

Production de riz

Perspectives favorables en Afrique

Les signaux de la production de riz sont au vert sur le continent africain. Selon les prévisions de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la campagne 2017 sera marquée par une récolte abondante de 31,1 millions de tonnes, soit une hausse de 1% par rapport à 2016. Ce record est à mettre à l’actif de pluies abondantes en Afrique de l’Ouest mais aussi des programmes d’aide mis en place par les pouvoirs publics selon l’institution onusienne. Une recette que le Cameroun a adoptée en vue de l’augmentation de sa production nationale de riz. Du 13 au 19 novembre dernier, une mission interministérielle a séjourné dans la partie septentrionale du pays, principal bassin de production, en vue d’« explorer le potentiel et résorber le déficit » de la production locale de riz dont la demande est estimée à 300 000 tonnes par an pour une production qui oscille autour de 100 000 tonnes.  Sur le plan mondial, les perspectives sont relativement stables malgré une baisse des prévisions de la production mondiale de riz à 500,8 millions de tonnes contre 502,6 millions de tonnes au mois de juin de cette année. Cette baisse serait dû à un climat défavorable dans les bassins de production asiatiques. Dans ce contexte, la FAO prévoit une hausse de 8,5 % du commerce mondiale du riz, tiré principalement par les pays d’Asie qui devraient augmenter leurs importations afin de maintenir leurs stocks et contrer les tendances inflationnistes. Les exportations, quant à elles, devraient augmenter de 1% en 2018.  

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...