loader

Vu Sur : Les achats en ligne plus visibles

Mise sur pied en 2015, la plateforme numérique facilite les achats en un clic. Peu importe le lieu o

R éaliser des achats sur les sites marchands comme Amazon, AliBaba, Ebay ou Cdiscount à partir du Cameroun n’est plus un casse-tête. Fondée en juillet 2015, Vu Sur a une solution toute trouvée. La plateforme électronique facilite les achats sur les sites Internet étrangers pour les personnes vivant au Cameroun et en Afrique. « Il s’agit d’un concept original et innovateur qui assure l’intégration des Africains au marché mondial », argue la promotrice Alvine Handou. La plateforme permet en effet d’effectuer des achats par les moyens de paiement locaux (Mobile Money, cash, virement bancaire) et de les recevoir environ sept jours au plus tard à domicile au Cameroun. L’activité a démarré avec environ sept millions de F. Montant nécessaire pour l’achat du matériel informatique, l’installation proprement dite, le recrutement du personnel et la publicité en ligne, etc. Le fonctionnement de « Vu Sur » est simple. Une fois que le client visite un site marchand comme Amazon, Zalando, Asos, Zara, Fnac…et y trouve des articles ou produits, il envoie à «Vu Sur» les liens des articles souhaités suivis de ses coordonnées. « Vu Sur »établit une facture pro-forma en tenant compte des commissions et des frais de transport. Le client valide sa pro-forma et procède au paiement. Après paiement, les achats sont passés et livrés. Les délais de livraison varient selon qu’il s’agit du service classique (15 jours maximum) ou du service express (sept jours maximum).  Pour la promotrice, le projet semble avoir conquis les cœurs. En guise de statistiques, elle évoque plus de 35 000 abonnés recensés sur la page Facebook de la plateforme et déjà plus de 10 000 clients enrôlés. Près de 5000 personnes ont déjà utilisé les services de Vu Sur depuis sa création. Et la structure envisage de doubler ce chiffre d’ici à fin 2018. La diaspora n’est pas en reste. Dans la mesure où elle utilise davantage le service Vu Sur Delivery, pour envoyer des colis à leurs familles résidant au Cameroun. « Ils affectionnent ce service pour la qualité du suivi de leurs livraisons, la proximité des points relais de retrait et le coût attractif », soutient Alvine Handou. La start-up emploie une dizaine de collaborateurs (les femmes en majorité). Ce n’est pas tout. A côté de Vu Sur, Alvine Handou a créé AfriRelay, un réseau de proximité permettant aux particuliers de récupérer leurs colis dans des points relais. Une sorte de service après-vente en fait.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...