loader

Foire internationale turque de la construction : Plus de 50 entreprises attendues

Des opportunités d’affaires en perspective au cours du rendez-vous qui débute le 30 novembre prochai

Du 30 novembre au 3 décembre prochain, le Palais des Congrès de Yaoundé va abriter la Foire internationale turque de la construction et des matériaux de construction. L’événement traduit l’optimisme et la confiance que la Turquie place dans l’avenir des relations camerouno-turques, aujourd’hui au beau fixe. Il s’agit là d’une des retombées de la récente mission de prospection effectuée par une dizaine de patrons d’industrie turcs en septembre dernier. « Les entreprises turques veulent affirmer leur présence au Cameroun et élargir leur réseau de partenaires et de clients au Cameroun en particulier et en Afrique en général », précise Myriam Ertan, co-organisatrice de la foire avec la société turque Ladin Foire S.A. L’ambition est, poursuit-t-elle, de permettre aux participants d’ici et d’ailleurs d’élargir ou de renforcer leur réseau relationnel en rencontrant, échangeant et partageant avec celles et ceux qui composent leur communauté d’affaires.  D’après le comité local d’organisation, 56 participants prendront part à l’évènement. Cinq nationalités sont représentées: la Turquie, le Cameroun, l’Inde, l’Arabie Saoudite et l’Italie. Les produits qui seront exposés concernent notamment les domaines suivants : équipements de construction, marbre, éclairage, bois et ameublement, revêtement des sols, toits et façades, couverture de bâtiments, constructions en béton, constructions industrielles, bâtiments préfabriqués, construction métallique lourde, revêtements des toits, coffrages, verroterie, métallurgie et travail des métaux, etc. Le secteur de la construction est l’un des éléments clés de l’économie turque. Selon l’Association des hommes d’affaires et des industriels turcs (TÜSIAD), le secteur de construction turc occupe en 2016, le deuxième rang mondial. Par ailleurs, la Turquie est classée 18e économie mondiale et la 7e en Europe.  Une expérience que la Turquie et ses partenaires veulent mettre au profit du Cameroun, engagé dans un vaste chantier de développement des infrastructures (hydroélectrique, routière, aéroportuaire, ferroviaire, sportive, portuaire, hôtelière, etc.). Une rencontre qui peut également contribuer à densifier le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et le Cameroun. De sources officielles, ces échanges étaient estimés à plus de 66,5 milliards de F en 2015.     

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire