loader

Thea

Une application pour les soins médicaux

Le Dr Eloi Hermann Monkam vient de mettre au point une solution innovante pour faciliter l’accès (gratuit) des populations à un médecin, quel que soit le lieu où ils s’y trouvent. Il s’agit de l’application « That Health Again », encore appelée Thea. « Avec ces outils, le patient peut contacter gratuitement un médecin, et se faire consulter à distance sans avoir à payer le moindre sou », précise le médecin. L’application conçue avec le concours d’un groupe d’amis permet à l’utilisateur, surtout une personne en difficulté, de contacter un médecin par appel vocal et/ou vidéo et de lui envoyer des photos. Pour résoudre le problème de connexion Internet, Thea propose des conseils médicaux hors-ligne. L’application est téléchargeable gratuitement sur App Store et Play Store. Avec une capacité d’à peine neuf méga octets, Thea peut être incorporé dans des téléphones bas de gamme ou encore ceux ne disposant pas d’un système Android. Elle intègre également des fonctionnalités comme les SMS. Après le Cameroun, le promoteur veut étendre ses activités en Afrique. Pour son fonctionnement, la start-up a besoin de 13 millions de F. En perspective, la plateforme envisage de traduire la langue d’utilisation de l’application en espagnol et chinois. Histoire d’étendre le produit dans le monde entier. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...