loader

Tournée asiatique de président américain : Des accords de plus de 140 000 milliards de F signés

A l’issue de douze jours dans cinq pays d’Asie, Donald Trump s’est réjoui de son voyage de « prise d

L e 5 novembre dernier, Donald Trump a amorcé par le Japon le plus long voyage en Asie depuis un quart de siècle d’un président des Etats-Unis en exercice. Cette visite stratégique l’a mené tour à tour au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Vietnam et aux Philippines. Au troisième jour de ce périple asiatique, le président américain a dévoilé le 7 novembre dernier à Pékin une « vertigineuse moisson » d’accords commerciaux pour plus de 250 milliards de dollars, soit plus de 140 000 milliards de F. Ces accords, signés lors de son voyage, concernent l’énergie, l’aéronautique, l’agroalimentaire et l’électronique. Des géants américains comme Boeing, Caterpillar, General Electric ou Qualcomm n’ont pas été mis de côté. L’avalanche d’accords a été qualifiée de « véritable miracle » par le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan. Taxées d’annonces « vagues », voire des partenariats « de routine », Christopher Balding, professeur à l’Université de Pékin, prévient que la plupart des annonces concernent des protocoles d’accord non contraignants et des lettres d’intention, plutôt que des contrats fermes.  Dans la liste dévoilée jeudi, figure un accord entre le fabricant américain d’engins de chantier Caterpillar et China Energy, portant sur des ventes d’équipements miniers, sans aucun détail financier. De son côté, le fabricant de semi-conducteurs Qualcomm a signé des protocoles d’accord avec trois producteurs de smartphones chinois, Xiaomi, Oppo et Vivo, assurant pouvoir leur vendre environ 12 milliards de dollars, soit plus de 6 751 milliards de F de puces en trois ans. Boeing a signé un accord portant sur l’achat de 300 avions pour un prix catalogue de 37 milliards de dollars, soit plus de 20 816 milliards de F sans préciser également si toutes ces commandes étaient nouvelles. Enfin, dans l’agroalimentaire, JD.com, spécialiste chinois de la vente en ligne, s’est engagé à acheter pour deux milliards de dollars, soit plus de 1 125 milliards de F de produits aux Etats-Unis sur les trois prochaines années dont 1,2 milliard de dollars, soit plus de 675 milliards de F de viande de bœuf du Montana. Le président des Etats-Unis a par ailleurs souligné que l’Amérique ne signerait plus de « grands accords qui lui lient les mains et l’obligent à renoncer à sa souveraineté ». 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire