loader

Bâtiment et Travaux publics : Des opportunités en béton

Avec le lancement des grands chantiers routiers, le secteur sollicite l’expertise d’ingénieurs de tr

L a multiplication de chantiers routiers au Cameroun annonce la couleur des préférences dans la recherche de profils d’emplois dans les années à venir. Les expertises d’ingénieurs de génie civil seront demandées tant sur les sites de construction d’autoroutes que dans l’édification de bâtiments. Le génie rural, lui, va s’exprimer dans les équipements d’hygiène publique, les aménagements hydro-agricoles... La tendance se confirme au niveau du Fonds national de l’emploi (FNE) où le directeur général, Camille Mouthé à Bidias, explique que « le lancement de grands projets d’infrastructures depuis quelques années a propulsé le secteur du BTP à la tête des secteurs de l’économie qui réalisent le plus grand nombre de recrutements de travailleurs ». En effet, le réseau routier national compte environ 121 424 km qui nécessitent la main-d’œuvre d’ingénieurs qualifiés. Ainsi, l’Ecole nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé (ENSTP) et les Centres de métiers de travaux publics d’Akonolinga et de Garoua., s’épanouissent dans la formation des ressources humaines du secteur. Pour l’année académique 2014/2015, l’ENSTP de Yaoundé a accueilli 871 étudiants pour les masters in Engineering et 803 étudiants pour les masters spécialisés, tandis que l’ENSTP de Buea a formé 1217 étudiants.  Le génie civil couvre les routes, ouvrages d’art, aéroports, ports, ponts, viaducs, tunnels, etc. Pour exercer dans le domaine, il faut au préalable suivre une formation, qui est fonction du niveau de base. Pour le niveau BEPC, l’annexe de Buea de l’ENSTP propose une formation de deux mois pour être agent technique. Les titulaires du BAC mettront deux ans pour devenir techniciens ou techniciens supérieurs à l’ENSTP de Yaoundé. Avec un BAC scientifique, une formation de trois ans donnerait lieu à un diplôme d’ingénieur des travaux de génie civil. Deux ans après l’obtention d’une licence scientifique ou cinq ans après son bac scientifique, l’étudiant devient ingénieur de génie civil. Pour l’année académique 2016/2017, l’ENSTP a lancé un master d’ingénieur spécialisé en Géotechnique et Structure en coopération avec l’université de Padoue en Italie dont le coût de la formation s’élève à 900 000 F. Parmi les conditions pour y être admis, il faudrait être titulaire d’au moins un diplôme d’ingénieur des travaux en génie civil ou génie rural. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Où en est le Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et les inégalités à l’aube du septennat des grandes opportunités ? La publication par le Fonds monétaire international (FMI) du Rapport pays n°18/256 en octobre dernier tente d’apporter des éléments de réponse aux problèmes de pauvreté et d’inégalités. A la lecture, le document fourmille de données et informations édifiantes. Les experts de l’institution financière internationale font parler les chiffres, mettent en relief des données à travers des...


The Partnership Agreement falls within the frame...


Le coordonnateur national du Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes), Alfred Bela Tomo, vient de publier un communiqué dans lequel il invite les jeunes désireux d’investir dans le secteur agropastoral à être vigilants face à toute forme d’arnaque. Il note la circulation sur les réseaux sociaux d’un document qui appelle ces derniers à s’inscrire jusqu’à la fin du mois de novembre pour bénéficier d’un financement de 300 000 F. Il n’en est rien. Alfred Bela Tomo prie tout jeune évoluant dans un bassin ...