loader

Aéronautique : Des profils recherchés

Les professionnels du secteur sont recherchés en raison notamment du manque de centres de formation

T el un avion qui décolle, le secteur aéronautique au Cameroun est en plein essor. Outre l’augmentation des dessertes, la compagnie nationale, Camair-Co, est également engagée dans le renflouement de son parc. Le personnel de maintenance de ces engins est donc à pourvoir. La compagnie, sans doute confrontée au manque de techniciens, a procédé récemment à un recrutement des élèves-mécaniciens d’avions.  Pour prétendre à une telle formation, il faut débourser 13 millions de F en plus des frais de subsistance pour neuf à 12 mois de formation, selon le commandant Alexandre Fochivé, responsable de la formation à la Camair-Co. A l’issue de la formation, ces personnels sont appelés à assurer le suivi technique général de l’avion, les visites régulières, la signature de l’approbation de remise en service de même que la maintenance en ligne. Outre les mécaniciens d’avion, le secteur de l’aéronautique est à la recherche d’autres profils : les hôtesses de l’air et les pilotes.  Technicien chargé du transport des personnes et / ou des marchandises par avion, le pilote doit au préalable bénéficier de deux à trois ans de formation pour un coût de 75 millions de F. Autant pour l’agent de maintenance que pour le pilote, il faut avoir un background scientifique pour accéder aux formations. Ce qui n’est pas nécessairement le cas pour le profil d’hôtesse de l’air ou de steward. Malgré des formations différentes, pour réussir dans tous ces métiers, il faut avoir de bonnes notions en informatique, une parfaite maîtrise de l’anglais et un savoir-être.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire