loader

Qualité, hygiène, santé et environnement (QHSE)

Un secteur en pleine expansion

S elon Roland Kwemain, directeur général de Go Ahead Africa, la QHSE est une niche d’emplois. La démarche QHSE est un domaine d’expertise technique contrôlant les aspects liés aux risques professionnels au sein de l’entreprise. Le responsable QHSE veille à la sécurité du personnel, à sa formation en matière de prévention, au respect des normes, à la fiabilité des installations dans l’entreprise et à la mise en place des bonnes pratiques environnementales et de sécurité. Les débouchés sont divers : responsable qualité, responsable hygiène et sécurité, manager radioprotection, etc. au Cameroun, la Faculté de Génie industriel (FGI) de l’université de Douala dispense une formation d’ingénierie en HSE. Le coût est de 800 000 F l’an. Le cabinet Go Ahead Africa a porté un plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour 8000 emplois dans le secteur.  Ingénieur environnementaliste : ou encore l’ingénieur écologue est un maillon incontournable des stratégies industrielles. Sa mission consiste à faire respecter les règlementations sur les pollutions émises par les entreprises (déchets, incidences sur la qualité de l’air et de l’eau, nuisances sonores, etc.). Il propose également des solutions adaptées pour valoriser l’espace et mettre au point des technologies « propres ». Après un bac généraliste, l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) de Mbalmayo forme des cadres en environnement pour les administrations et les entreprises privées.  Ingénieur de traitement des eaux : avec la problématique d’accès à l’eau potable dans les collectivités territoriales décentralisées, l’ingénieur de traitement des eaux devient incontournable. Il revient à ce professionnel de veiller à ce que la qualité de l’eau soit conforme à la réglementation en vigueur. Son travail consiste à organiser, mettre en place, conduire et suivre les projets liés au traitement de l’eau. Dans ce registre, l’école nationale supérieure des Travaux publics (ENSTP) propose également un Master II d’ingénieur en sciences environnementales, option gestion intégrée des ressources en eau et assainissement des villes africaines.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire