loader

« Le Cameroun regorge de gisements uniques au monde »

Danilo Giurdanella, chef de mission adjoint de l’ambassade d’Italie au Cameroun.

Des investisseurs italiens ont récemment marqué leur intérêt pour le secteur du marbre camerounais. Qu’est ce qui explique cet attrait ?  Cette mission des investisseurs italiens s’inscrit dans le prolongement des retombées de la visite du chef de l’Etat camerounais en mars dernier à Rome. L’un des piliers de la coopération entre l’Italie et le Cameroun repose sur le volet économique. Pour les entreprises italiennes, nous avons eu des rencontres au niveau institutionnel. Aujourd’hui, ces contacts se resserrent sur le plan technique avec la délégation de ces investisseurs italiens en terre camerounaise. Les rencontres que nous avons sont spécifiques à certains secteurs. C’est le cas du marbre par exemple où le Cameroun a un énorme potentiel. Le Cameroun regorge de gisements de marbre fantastiques et uniques au monde. La mission italienne est axée globalement dans le domaine de la construction. Nous essayons de choisir les secteurs où l’Italie est leader dans le monde.  Quel est le profil de ces entreprises qui cherchent à s’établir au Cameroun ?  Il y a quatre grandes entreprises italiennes qui font partie de la mission. A l’instar de Pedrini SPA qui est une entreprise leader mondial dans la production de machines et systèmes pour le traitement du marbre, du granite et du grès cérame. Il y a également Simem, créé en 1963, qui fabrique des machines et des usines pour l’industrie de la construction depuis ces 50 dernières années. Simem offre maintenant une large gamme de produits spécialement conçus pour la production de béton et bien d’autres. L’entreprise Condor SPA quant à elle, représente l’excellence italienne depuis 30 ans dans les domaines de la conception, de la production et de la vente d’échafaudages, coffrages de voiles et dalles, blindages, et de structures pour l’événementiel (tribunes, échafaudages pour scènes et couvertures). Il y a également Indeco SPA, qui est une société italienne productrice de brise-roches hydrauliques. Elle a été créée en 1976. Il s’agit de la première entreprise à commercialiser depuis 1986 un « brise-roches intelligent » sur le marché mondial de la démolition. Grâce à leur système hydraulique intelligent spécialement étudié, les brise-roches Indeco sont en mesure de modifier automatiquement l’énergie et la fréquence des coûts en fonction de la dureté du matériau à démolir.  Dans cette démarche, vous pensez au transfert des compétences aux PME locales ?  Nous avons de grands projets à mettre en oeuvre au Cameroun. Pour intensifier ces rapports entre nos deux pays qui datent, il est nécessaire que nous investissions également sur les entreprises de taille moyenne. Et donc, contribuer à l’éclosion de celles-ci, passe non seulement par le transfert des compétences, mais aussi par la proposition des solutions adéquates grâce à la technologie italienne.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...