loader

Performance 2017

La capitalisation boursière pondérée à + 2,44%

Le marché cette semaine a poursuivi une tendance globalement stable pour l’ensemble des compartiments tant sur la demande que sur les transactions, à l’exception de l’offre de 2500 obligations et 3 041 actions. Rendues à 119 séances pour cette année 2017 qui devrait en compter 144, les actions accusent un net recul dont SEMC au premier trimestre -1,54% en 37 séances, -1,56% au deuxième sur 34 séances et -3,174% pour le troisième. De même, SAFACAM perd successivement 0,87%, 5,46% et 0,006%. Contrairement aux autres valeurs, SOCAPALM se distingue par une hausse au premier et deuxième trimestre respectivement de +4,87% et + 2,97% avant de dévisser à -2,23% au troisième trimestre. Comparativement aux années précédentes, la capitalisation boursière se situe à une pondération de +2,44%. Celle-ci ayant affichée à +4,79% en 2015 et -10,67% pour 2016. Le dividende stable de SAFACAM ou celui légèrement en hausse de SOCAPALM n’ont pas favorisé le mouvement espéré sur le marché. Celui-ci révèle une pause. Il est peu liquide, tirée par les titres publics non spéculatifs et sans risque. La liquidité du marché correspondant à la facilité de l’achat ou de la vente rapide des actifs quand on le souhaite et quelle que soit leur quantité.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...