loader

« Le prix du gaz domestique reste inchangé »

David Tsegui, directeur de la métrologie, de la qualité et des prix au ministère du Commerce.

Des marqueteurs ont annoncé avoir importé 460 000 nouvelles bouteilles à gaz depuis le début de l’année, contre 300 000 l’année dernière. Qu’est-ce qui explique ces exportations importantes ?  Tout part de l’initiative d’un marqueteur, qui a sollicité l’accompagnement et l’appui du ministère du Commerce dans son programme d’importation de bouteilles à gaz. Cet appui consistait entre autres à la réduction des taxes fiscalo-douanières. A la suite de ce marqueteur, d’autres se sont joints à l’initiative. Le ministre du Commerce a saisi son homologue des Finances à ce sujet. Ce dernier s’est montré favorable à la réduction de 10% des droits de douane et de 20% de la TVA sur l’importation des bouteilles à gaz. Cette mesure, en vigueur depuis le 1er juillet, a permis l’importation en grande quantité des bouteilles à gaz.  Au vu de ces facilités accordées, quel sera le prix de la location d’une bouteille à gaz ?  La consignation représente environ 80% du prix de revient de la bouteille à gaz. Dans ce prix, si on déduit les 30% d’exonération de taxes consentie par le gouvernement, on aura le prix souhaité de la consigne de la bouteille à gaz. Le Mincommerce veillera à ce que cela s’applique sur le terrain afin que le consommateur final bénéficie de cette mesure. Ces avantages ne sont accordés qu’à ceux qui veulent acquérir de nouvelles bouteilles à gaz. Pour l’heure, nous sensibilisons les opérateurs économiques sur le respect des marges. Le cas échéant, le gouvernement se réserve le droit de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour le strict respect des engagements.  S’achemine-t-on vers une homologation du prix de la consigne de la bonbonne de gaz ?  L’homologation intervient lorsque l’Etat constate une situation de monopole ou de quasi-monopole qui peut conduire à des abus de position dominante de la part d’un opérateur. Le marché du gaz domestique au Cameroun est hautement concurrentiel avec pas moins de 12 marqueteurs. Et il va l’être davantage avec les mesures prises par le gouvernement pour favoriser les importations de bouteilles à gaz. Pour le cas d’espèce, on parlera davantage de prix concertés. Par contre, le prix du gaz est homologué et reste d’ailleurs inchangé (6500F/12,5 kg) parce que l’Etat verse une subvention afin de le rendre accessible à la population.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...