loader

Distribution : Dangote forme ses revendeurs

Le cimentier a lancé une série de rencontres pédagogiques entre professionnels de la fabrication et

Octobre a inauguré un changement dans la relation entreles revendeurs des produits de Dangote Cement Cameroun. Sur le site de son usine de Douala, la « cimenterie la plus moderne du Cameroun » accueille régulièrement des groupes de commerçants avec lesquels elle passe une après-midi de discussions professionnelles et d’agapes entre partenaires heureux. L’offensive de charme comporte en effet une rencontre pédagogique durant laquelle on parle du ciment tel qu’il est.  Entre professionnels de la fabrication et ceux du commerce du ciment, les questions ont naturellement examiné l’éternel rapport qualité-prix, dont les conclusions peuvent être vantées auprès du client final. Le problème principal des revendeurs étant la résistance et la durabilité du produit. Avant même la moyenne de parpaings que peut produire un sac de cinquante kilogrammes de ciment 3X, l’importance de la pureté des agrégats et de l’eau qu’on utilise dans ses travaux. Ou encore la capacité de tel ciment à crépir et rendre imperméable un mur, et même le certificat qui autoriserait Dangote à se dire le meilleur dès lors que tel concurrent prétendrait que…  « Nous ne parlerons pas de nos concurrents car nous préférons être jugés pour ce que nous disons et proposons », rétorque le directeur commercial et marketing de Dangote Cement Cameroun, Maurice Diekem. De fait, l’entreprise est tout de même fière d’avoir provoqué des commentaires chez les concurrents qui tentent de faire passer des messages techniques et commerciaux sur les avantages comparatifs des diverses propositions.  « Avant 2015 quand nous avons commencé, qui le faisait ? » souligne M. Diekem, en guidant ses hôtes à travers les dédales du processus de fabrication qui commence par la réception du clinker sur un quai unique construit spécialement.  Aussi Dangote compte-t-il maintenir et améliorer son classement de « leader » sur le marché local du ciment. « En leur montrant comment nous sommes parvenus à élaborer un ciment de qualité, nous cherchons également à les amener à partager des méthodes managériales et professionnelles plus productives. Ce sont nos meilleurs distributeurs, ce sera par conséquent un gain mutuel de les équiper pour mieux vendre », explique Daniel Ate, de la division marketing et communication du cimentier. Après le millier de revendeurs de Douala, les rencontres de ce « biz day » vont essaimer dans le pays et notamment à Yaoundé où une nouvelle usine est projetée.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire