loader

Investissements : Le secteur privé renoue avec la croissance

Après le repli enregistré au quatrième trimestre 2016, l’investissement privé a progressé de 6,4% au

La valeur de l’ensemble des biens et services finaux produits à l’intérieur du Cameroun (produit intérieur brut) du 1er janvier au 31 mars 2017 a augmenté de 1,1%. C’est ce que révèle l’Institut national de la statistique (INS) dans son 20e numéro des Comptes nationaux trimestriels datant d’août 2017 qu’elle vient de publier sur son site Internet. De l’analyse dressée par l’INS, il s’agit d’une « croissance modérée ». Le rythme de l’activité économique au premier trimestre 2017, note l’INS, « affiche plutôt un ralentissement par rapport au même trimestre de 2016 qui avait enregistré un niveau assez élevé de 5,4% ».  Au cours de ces trois premiers mois de l’année, s’agissant de l’offre, les secteurs primaire et tertiaire ont contribué positivement au résultat obtenu. A la différence du secteur secondaire où les activités ne se sont pas bien comportées, principalement dans les branches « extraction de pétrole brut » et « bâtiments et travaux publics ». Entraînant ainsi une contribution négative de 1,5 point à la croissance. En dépit de la bonne tenue des activités économiques dans le secteur tertiaire, l’INS relève cependant que la branche de « l’administration publique, santé et éducation » n’a pas suivi la mouvance générale, parce qu’affectée par une contraction des dépenses de personnel. « Le secteur tertiaire est le moteur de la croissance au premier trimestre 2017, avec une contribution de 1,6 point », précise l’INS.  S’agissant de la demande, la croissance enregistrée a un lien avec la bonne tenue des investissements privés et la consommation finale en dépit du repli de leurs composantes publiques. Après le repli observé pendant les trois derniers mois de 2016 (-4,4%), l’investissement privé a renoué avec la croissance en ce début d’exercice. Avec une croissance de 6,4% au premier trimestre 2017, « l’investissement privé prend ainsi le relais suite aux mesures incitatives prises par le gouvernement au lendemain de l’entrée en vigueur des APE pour redynamiser le secteur afin de le rendre plus compétitif », souligne l’INS. La hausse du volume de l’investissement privé est observée dans la fabrication de machine (17,9%) et du matériel de transport (1,7%). Cette bonne tenue des activités du secteur privé a permis de soutenir la croissance de 5,6% de l’investissement total. Du côté de l’investissement public, c’est plutôt une chute de 21,7% qui est enregistrée.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire