loader

Bertoua : La kola à 25 F

Ce produit abonde en cette saison dans la région, notamment dans les bassins de production de Belabo

« Où est ma part de kola ? » Cette expression trouve facilement une réponse dans la ville de Bertoua. Et pour cause, ce produit vit sa saison. En effet, la kola est bien cultivée dans la région de l’Est. Quoique les statistiques ne soient pas encore disponibles en la matière à la délégation régionale du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), l’on se veut plutôt optimiste quant au développement de la culture de la kola. D’autant plus que le climat de la région est favorable à son essor. Ici, les bassins de production sont bien connus. Les villages Ndeng-Ndeng et Kano, dans l’arrondissement de Belabo, sont parmi les plus grands pourvoyeurs. Joseph Ayangma, producteur et vendeur de kola au marché de Bertoua, confirme qu’il se ravitaille à bon prix dans ces villages pour satisfaire sa clientèle. A Belabo comme partout ailleurs dans la région, actuellement c’est le bon moment. Le seau de 15 litres est vendu entre 2 000 F et 2 500 F. Toutefois, une fois au centre urbain, il se vend entre 4000 et 4500 F. On trouve aussi la kola à 25, 50, 75 et 100 F. « Le secret, c’est de bien les conserver, pour en revendre pendant la saison sèche où on se fait vraiment du beurre », confie Joseph Ayangma. Avant d’ajouter : « Certains croient que c’est seulement les vieux qui mangent et aiment la kola, c’est aussi important pour les autres tranches d’âge. C’est un excitant et quand on mange la kola, on ne sent plus la faim pendant un temps ». Les clients sont nombreux. Jeudi dernier par exemple, un des habituels clients du vendeur a voulu acheter un sac de 100 kg de kola. Mais Joseph Ayangma ne pouvait pas le satisfaire parce que son stock était insuffisant.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire