loader

Filières ananas, bananier, palmier à huile: 242 000 producteurs ciblés

Le Projet de développement des chaînes de valeurs a été présenté récemment aux producteurs de la rég

C’est un air nouveau, insufflé par le Projet de développement des chaines de valeurs agricoles (PDCVA) que vont respirer les filières ananas, palmier à huile et banane. Une nouvelle structure logée au ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) et dotée d’une enveloppe de plus de 75 milliards de F. Le projet a été présenté le 4 septembre dernier, aux producteurs de la région du Sud, par Mahamat Abakar, coordonnateur national, en présence d’Alexendre Legrand Ngoucheme Kutvijem, secrétaire général des services du gouverneur. Selon le coordonnateur national du PD-CVA, ce dernier-né du portefeuille des projets du Minader contribuera à la création de richesses et d’emplois, surtout pour les jeunes. La sécurité alimentaire et nutritionnelle, à travers l’amélioration de la compétitivité de ces trois chaînes de valeurs agricoles est également visée. Pour y parvenir, ce projet va s’atteler à lever les contraintes qui limitent la compétitivité de ces trois filières. Pour Mahamat Abakar, l’accent sera mis sur trois objectifs majeurs, à savoir : la création de la richesse partagée, la création des emplois et l’augmentation des revenus, à travers l’amélioration de la compétitivité des trois filières agricoles retenues. Des crédits seront alloués à environ 600 entreprises opérant dans l’agro-industrie, bénéficiant ainsi à 1500 jeunes diplômés dont 40% de femmes. Les bénéficiaires directs du projet sont estimés, selon le coordonnateur, à 242 000 personnes dont 50% de femmes. Il s’agit principalement des coopératives et réseaux d’organisations professionnelles intervenant dans les trois chaînes de valeur ciblées, ainsi que des jeunes diplômés attirés par l’agro-business. L’accroissement des revenus est estimé en moyenne à plus de 800 000F/an et par ménage. Les gains de revenus quant à eux sont estimés à plus de six millions par an pour les jeunes entrepreneurs. Les volumes de production vont osciller entre 216 000 tonnes de régimes de palmier à huile, 240 000 tonnes de banane plantain, 10 000 tonnes d’ananas et 17 500 tonnes d’huile de palme. Le projet est prévu pour durer cinq ans. 75 milliards de F C’est le montant de l’enveloppe allouée au Projet de développement des chaînes de valeurs, à investir sur cinq ans.  

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...