loader

Pont sur la Benoué: les travaux de réhabilitation à 50%

1, 3 milliard de F pour remettre à neuf l’ouvrage qui présentait une dégradation avancée

L’ouvrage de franchissement, construit dans les premières années après l’indépendance, a progressivement vu son trafic augmenter, tant en nombre de véhicules que de tonnage. Au point de nécessiter aujourd’hui, une réhabilitation. Nombre de fissures observées çà et là, des sensations de secousses lors de la traversée des gros porteurs, la dégradation de la chaussée principale entre autres, ont vite mis en exergue la nécessité d’une remise à neuf. En attendant la construction d’un deuxième pont, en phase d’étude. L’entreprise Matière SA, adjudicataire du marché de réhabilitation, disposait de 11 mois pour conduire à terme ces travaux, qui consistent en des terrassements, la réparation de la chaussée à l’enrobé hydrocarboné sur une épaisseur de six centimètres et le bouchage de nids de poule, la reprise de la signalisation et de la peinture, le traitement des ouvrages en béton et le renforcement de la superstructure, le nettoyage et le débroussaillage des bordures pour ce qui est des poutres de soutènement. Si la livraison est initialement prévue pour la fin du mois de novembre 2017, le taux de réalisation actuel, autour de 50%, a amené l’entreprise à solliciter une rallonge de neuf mois, laisse-t-on entendre à la délégation régionale des Travaux publics pour le Nord. En effet, le démarrage des travaux a lui-même connu des retards, du fait que dans l’urgence, le marché a été attribué sur la base d’études sommaires. Etudes qu’il a fallu approfondir, et se conformer aux réajustements induits. De plus, la rareté des matériaux sur place a rendu l’avancement des travaux dépendant de certains approvisionnements depuis Douala, délais de dédouanement compris.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...