loader

Mobile Money: le service s’étend aux factures d’eau

Grâce au partenariat signé entre Express Union et la Camerounaise des eaux en 2015, les usagers perd

Mme Joan Edimo, technicienne de laboratoire dans une clinique de la place a réglé sa facture d’eau en une dizaine de minutes le 28 août dernier. L’opération s’est faite auprès du point de vente Express Union-Hippodrome situé au centre-ville de Yaoundé. La cliente s’en réjouit. « Je n’ai plus besoin de m’aligner auprès d’une agence de la CDE (Camerounaise des eaux ; Ndlr) durant des heures et sous le soleil ou la pluie pour payer ma facture». Mary Ekole, autre usgaer, vient également de sacrifier au même rituel dans un autre point de vente au Rond-point Acacias (Yaoundé 6e). Elle, qui avait l’habitude de passer pratiquement une journée à l’agence CDE de Biscuiterie pour régler sa facture d’eau. Après le paiement des factures d’électricité en ligne, c’est au tour des factures d’eau. Concrètement, les paiements s’effectuent par téléphone portable. Il suffit d’avoir un compte Express Union Mobile approvisionné, et le tour est joué. Pour une facture variant entre 0 et 15 000 F, le client débourse 200 F. Un individu lambda qui réside à Yaoundé a également la possibilité de régler la facture d’eau d’un de ses proches vivant à Ndikinimeki dans le Mbam-et-Inoubou. De même, si un client n’a pas encore reçu sa facture CDE, il lui suffit d’avoir son numéro d’abonnement ou une ancienne facture avec les frais pour être servi. L’initiative ne date pas d’aujourd’hui. D’après le directeur commercial et marketing d’Express Union, Olivier Simo, le contrat de partenariat les liant à la Camerounaise des eaux a été signé le 10 novembre 2015. « Les choses ont pris du temps parce qu’il fallait mettre en place le dispositif adéquat pour assurer bonne connexion des données informatiques. L’idée étant que les paiements effectués auprès de nos points de vente soient renseignés instantanément et en temps réel dans les délégations régionales tout comme à la direction générale de la CDE », soutient-il. Par la suite, une phase pilote de deux mois a eu lieu entre mai et juillet 2016, dans les villes d’Edéa et Pouma, région du Littoral. A ce jour, le service est disponible dans plus de 710 points de vente disséminés à travers le Cameroun, à l’exception de Douala, où la connexion sera effective au début du mois de septembre.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...