loader

Bertoua: 100 logements sociaux disponibles

Les projets structurants en cours dans la région, le bitumage de la route Ayos-Bonis, l’afflux impor

Bertoua connaît une crise de logements. L’offre actuellement disponible est largement en deçà de la demande, de plus en plus galopante. A l’observation, cette effervescence n’a jusqu’ici pas infléchi les prix et comblé la forte demande en logements. La SIC offre seulement 100 logements, dont 67 sont conventionnés et 33 privés. D’après Hilaire Pankui, chef d’antenne de la SIC Bertoua, en un mois par exemple, 300 demandes sont reçues dans ses services dont 100 sont seulement éligibles. Toutefois, « on offre encore le logement à 16 100 Francs», se vante Pankui. Comment expliquer cette situation ? D’abord, les projets structurants en cours dans la région qui a fait affuer un surcroît de populations, faisant passer en 2012, 158.018 habitants à plus de 200 000 aujourd’hui. Le nouveau périmètre urbain est de 25 310 ha. Le taux d’accroissement est de 3,9%. Le mètre carré de terrain coûte en moyenne 5 000 Fcfa. La deuxième raison, c’est le bitumage de la route Ayos-Bonis depuis 2012, laquelle route a rendu Bertoua accessible. Du coup, cette ville est désormais un grand carrefour très fréquenté. Il faut relever que depuis 2015, l’annexe de la FSJP de Yaoundé-Soa à Bertoua, qui compte plus de 1000 étudiants, est venue rajouter la pression. Prix estimatifs actuellement pratiqués I- Centre-urbain Chambre simple : 15 000 FCFA Chambre moderne : entre 25 000 et 30 000 FCFA Studio moderne : entre 35 000 et 40 000 FCFA Appartement : à partir de 60 000 FCFA Villas : entre 100 000 et 300 000 FCFA II- Prix des Hauts-Standing Villas : entre 150 000 et 300 000 FCFA III- Quartiers périphériques de Bertoua    Chambre simple : entre 5 000 et 10 000 FCFA Chambre moderne : entre 20 000 et 25 000 F Studio moderne : entre 30 000 et 40 000 FCFA Appartement : entre 40 000 et 60 000 Fcfa Villas : entre 100 000 et 200 000 FCFA

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...