loader

Bafoussam: la mine d’or du bâtiment

La pression démographique concourt à l’augmentation des loyers du fait de l’offre inférieure à la de

En quête d’un logement, Laurent Ndongo, 53 ans, poursuit ses recherches avec la grise mine ce jeudi 7 septembre 2017. Ce fonctionnaire dit avoir occupé de 2005 à 2010 à Bafoussam, une maison moderne qu’il louait à 25 000 F. Il a requis les services d’un « agent immobilier » et les appartements modernes à louer qu’ils trouvent sont loués à 50 000 F et plus. Si les chantiers immobiliers se multiplient, la pression démographique fait augmenter davantage la demande. Au quartier administratif et sur l’axe central, des appartements « haut standing » y sont érigés. Selon Me Temgoua, gestionnaire de certains de ces immeubles, le loyer est fixé à 70 000 F par mois pour les studios, 100 000 F pour les appartements, et 150 000 à 250 000 F pour les maisons de trois à quatre chambres. Le locataire doit payer au moins un an avant d’être autorisé à s’installer. Le coût du loyer des habitations disponibles dans les quartiers périphériques tel que Banengo, Djeleng, Kouogouo et Toungang tourne autour de 40 000 et 60 000 F, et 35 000 F dans les zones éloignées. Les moins nantis, optent pour les logis « non modernes » qu’ils louent entre 10 000 F et 15 000 F l’appartement. De quoi permettre à toutes les bourses d’accéder à un logement à Bafoussam. Tarif du loyer à Bafoussam Type de logement Caractéristiques Coût Studios   70 000 F Appartements   100 000 F Appartements -trois à quatre chambres 150 000 à 250 000 F Habitation dans les quartiers périphériques   40 000 à 60 000 F Habitations dans les zones éloignées   35 000 F Logis non modernes   10 000 et 15000f  

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...