loader

E-assurance: les compagnies séduisent sur la Toile

Le concept permet de faciliter les procédures dans le secteur des assurances. Un vent de modernité souffle dans l’environnement des assurances au Cameroun. Les professionnels du secteur brisent peu à peu la fracture du numérique. Selon Fonkah Evaristus Chofor, directeur régional de Zenithe Insurance Centre-Sud-Est, « l’assureur doit emboîter le pas du numérique et suivre son client partout il va grâce à Internet ». La e-assurance apparaît donc comme la mise en ligne des produits d’assurance. A la différence de l’assurance ordinaire, elle se veut plus simple. Le client remplit une police d’assurance disponible en ligne. Le paiement de la prime se fait par virement bancaire ou par mobile money. Toutefois, il est important de se faire assister par un conseil qui apportera son éclairage sur des termes ambigus ou difficiles à comprendre. La e-assurance se distingue aussi et surtout par son caractère pratique et le gain de temps. Qu’importe le lieu ou l’heure, il suffit d’avoir une connexion Internet pour faire ses opérations d’assurance. Outre l’impératif de s’arrimer à la modernité, la e-assurance est aussi une aubaine pour les professionnels du secteur. En effet, avec le taux de pénétration d’Internet en augmentation en Afrique, (de 11 à 21% au Cameroun entre 2015 et 2016, selon le Minpostel), l’assurance pourra relever le sien qui était de 2,9% sur le continent en 2015, selon la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (FANAF). C’est l’une des motivations des opérateurs qui se tournent désormais vers Internet. En effet, en mai dernier, la compagnie Zenithe Insurance annonçait le lancement d’une plateforme digitale de distribution de ses produits. Devenant ainsi « le premier assureur de la CIMA (Conférence interafricaine des marchés d’assurances) à dématérialiser ses procédures », selon un responsable de l’agence régionale Centre-Sud- Est de la compagnie. Toujours au cours du mois de mai, en marge du forum Assurtech à Douala, l’application Mica Assurances a été présentée au public par son promoteur Protais Ayangma. Un outil spécialisé dans la distribution des produits de micro-assurance. La e-assurance commence donc à tisser sa toile au Cameroun et elle pourrait avoir de beaux jours devant elle.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Le gouvernement de la République a marqué un coup dans la politique du livre, avec la publication de la liste officielle des manuels scolaires le 11 juin dernier. Cette politique consacre le livre unique : le programme prévoit désormais un seul livre par matière et par niveau. Contre trois, voire sept par matière jusque-là en compétition dans les écoles maternelles, primaires, collèges et lycées du pays. On est passé, par exemple, de onze livres à trois livres au niveau de la maternelle. Sur les points de l’agenda, du timing et surtout des prix homologués, c...


Le délégué départemental du ministère des Marchés publics (MINMAP) pour le Moungo, Jean Roger Ndoumbe Nkoa, vient de publier un avis d’appel d’offres national ouvert en procédure d’urgence pour la réalisation des travaux de construction d’un Centre multifonctionnel pour la promotion des jeunes dans la commune de Penja, arrondissement de Njombe-Penja, département du Moungo, région du Littoral. Les travaux sont censés s’exécuter sur une période de 120 jours et seront financés par le budget d’investissement public 2018 du minist&eg...


Trois hôtels quatre étoiles sont à réhabiliter dans la ville de Garoua, dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. A quelques mois de l’évènement, l’hôtel du Plateau affiche un taux de réhabilitation de 10% pour une consommation des délais de 51%. L’hôtel sportif, lui, est à 21% de taux de réalisation pour un taux de consommation des délais de 68%. Entreprises et missions de contrôle rassurent toutefois, en rappelant que les équipements acquis (bétonnières, centrales à bé...