loader

E-assurance: les compagnies séduisent sur la Toile

Le concept permet de faciliter les procédures dans le secteur des assurances. Un vent de modernité souffle dans l’environnement des assurances au Cameroun. Les professionnels du secteur brisent peu à peu la fracture du numérique. Selon Fonkah Evaristus Chofor, directeur régional de Zenithe Insurance Centre-Sud-Est, « l’assureur doit emboîter le pas du numérique et suivre son client partout il va grâce à Internet ». La e-assurance apparaît donc comme la mise en ligne des produits d’assurance. A la différence de l’assurance ordinaire, elle se veut plus simple. Le client remplit une police d’assurance disponible en ligne. Le paiement de la prime se fait par virement bancaire ou par mobile money. Toutefois, il est important de se faire assister par un conseil qui apportera son éclairage sur des termes ambigus ou difficiles à comprendre. La e-assurance se distingue aussi et surtout par son caractère pratique et le gain de temps. Qu’importe le lieu ou l’heure, il suffit d’avoir une connexion Internet pour faire ses opérations d’assurance. Outre l’impératif de s’arrimer à la modernité, la e-assurance est aussi une aubaine pour les professionnels du secteur. En effet, avec le taux de pénétration d’Internet en augmentation en Afrique, (de 11 à 21% au Cameroun entre 2015 et 2016, selon le Minpostel), l’assurance pourra relever le sien qui était de 2,9% sur le continent en 2015, selon la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (FANAF). C’est l’une des motivations des opérateurs qui se tournent désormais vers Internet. En effet, en mai dernier, la compagnie Zenithe Insurance annonçait le lancement d’une plateforme digitale de distribution de ses produits. Devenant ainsi « le premier assureur de la CIMA (Conférence interafricaine des marchés d’assurances) à dématérialiser ses procédures », selon un responsable de l’agence régionale Centre-Sud- Est de la compagnie. Toujours au cours du mois de mai, en marge du forum Assurtech à Douala, l’application Mica Assurances a été présentée au public par son promoteur Protais Ayangma. Un outil spécialisé dans la distribution des produits de micro-assurance. La e-assurance commence donc à tisser sa toile au Cameroun et elle pourrait avoir de beaux jours devant elle.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...