loader

Aéroport de Garoua: 20 milliards de F à mobiliser pour la piste

Dans la perspective de l’accueil en 2019 d’une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) notamment, le vaste programme de réhabilitation de l’aéroport international de Garoua, engagé en 2008, pourrait connaître un coup d’accélérateur dès l’année 2018. D’un montant global de près de 30 milliards de F, seuls un peu plus de 4 milliards de F de travaux ont jusqu’ici été exécutés. Essentiellement pour la réfection de la toiture de l’aérogare, qui, à elle seule a coûté 3 milliards de F. Le gros du chantier, selon les ADC, concerne la piste aéronautique, dont les dégradations entamées depuis les années 90 ont obligé à mettre hors service 800 des 3400 m de linéaire de l’exploitation. Qui plus est, confiera le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, lors d’une visite dans le Nord, son état de dégradation empêche l’atterrissage de gros porteurs de type Boeing 787 ou Airbus. Dès lors, la réhabilitation de la piste d’atterrissage et de la chaussée aéroportuaire, devient une priorité absolue. Les études commandées par ADC, officiellement transmises depuis le 11 juillet, chiffrent à 20 milliards de F, le montant de l’enveloppe nécessaire pour mener de tels travaux. Le gouvernement mettra tout en oeuvre pour trouver le financement, assure le MINT. A terme, les autres travaux attendus dans le cadre de ce plan de réhabilitation, concernent la sonorisation, la climatisation, la réfection de la salle VIP et des salles d’embarquement, la réhabilitation et la remise en service des espaces boutiques et restaurant.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...