loader

Démantèlement tarifaire

Dans le cadre de l’entrée en vigueur de l’Accord de partenariat économique (APE) d’étape entre le Cameroun et l’Union européenne, le démantèlement tarifaire consiste en l’élimination progressive des droits des douanes sur une liste de produits préalablement définie et répartie par groupes, suivant un calendrier qui a démarré le 4 août 2016 avec les produits du premier groupe (produits de première nécessité, équipements, médicaments, reproducteurs d’animaux, etc). Ceux-ci vont connaître une baisse annuelle des droits de douanes de 25% et ce sur quatre ans jusqu’à leur élimination complète. Les marchandises du deuxième groupe (clinker, huiles essentielles, pneumatique, les produits destinés aux industries brassicoles, etc.) seront taxées à un taux maximal de 15% par an, sur sept ans c’est-à-dire jusqu’en 2023. Tandis que ceux du troisième groupe seront visés de 2020 à 2029.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...